Magazine Sport

Jérémie Azou, l’or olympique comme consécration

Publié le 22 août 2016 par Playeur.co @playeurco

Entretien pour le blog playeur.co avec Jérémie Azou, récent champion olympique à Rio avec Pierre Houin en deux de couple poids léger.

Jérémie, champion olympique, la consécration pour toi ?

C’est sur notamment après l’historique, les évènements qu’il y avait pu avoir à Londres il y a 4 ans. C’était clairement l’objectif affiché avec l’entraineur donc c’est une consécration personnelle mais aussi pour l’entraineur et le reste du groupe qui ont tous contribué à ce résultat final.

Raconte nous un peu cette course…

Nous on fait vraiment une super course mais à forme olympique, concurrence olympique donc on a pu voir la densité de la catégorie dans cette finale. Personnellement dans les 5-10 derniers coups de pelle je sens que j’en peux plus, que j’ai tout donné mais Pierre emmène l’embarcation. On a attaqué au bon moment, ce qui nous a permis de faire une différence. Finalement j’ai été plus stressé en regardant à nouveau la finale que pendant.

A la fin quand le course se complique, l’acide lactique qui remonte, on sent que ton calme et ta sérénité ont été déterminants pour conserver la tete ?

Le fait d’avoir de l’expérience et d’avoir passé quatre années à travailler d’arrache pieds te donnent la force d’aller au bout. Le fait d’avoir fait tous ces sacrifices te permet de rester acteur de la course et de ne pas devenir spectateur quand ca devient plus dur.

Raconte nous la semaine avec les nombreux reports, comment vous l’avez vécu ?

C’était un moment difficile notamment au niveau des pesés et des trajets à rallonge. Ca faisait beaucoup de contraintes pour des courses annulées. Après c’est quelquechose qui touchait toutes les embarcations, tout le monde était au village Olympique donc on était tous sur un pied d’égalité donc ça permettait de relativiser la situation même si ce n’était pas très confortable.

Vous avez eu une pensée rapidement, toi comme pierre, pour Stany, quelle place il a dans ce titre ?

Une des places les plus importante, il avait pas les pelles dans les mains, mais ça faisait quatre ans que je ramais avec lui donc il a clairement aidé à ce que le double poids léger soit à ce niveau de performance internationale. C’est un des éléments incontournables de cette performance, sans lui le titre olympique n’aurait pas été possible. C’est un travail qui s’est fait sur quatre ans pour en arriver la.

Quelle place a ce titre par rapport aux autres et notamment au championnat du monde 2015 ?

Pour un sport olympique et amateur comme le notre ça reste la plus belle des médailles, le graal, au dessus il n’y a plus rien à part conserver son titre olympique. Donc oui c’est la plus belle ligne de mon palmarès.

L’aviron français a fait de belles performances pendant ces Jeux, c’est l’aboutissement d’un travail global de la fédération ?

Je pense qu’il y a eu des années difficiles mais il y a un savoir faire français et on l’a montré au cours de cette olympiade. Il y a un programme d’entrainement qui a fait ses preuves par le passé et qui les a faites à nouveau lors de cette olympiade avec 2 bateaux médaillés et plusieurs finales.

Qu’as tu pensé de l’ambiance des JO ? As tu pu aller voir des épreuves ?

J’ai pas eu le temps d’aller voir d’autres épreuves car je suis reparti assez vite et on a été très sollicité par les médias. J’ai trouvé que c’était des JO réussi en terme d’organisation à part les quelques finitions qui manquaient sur le village. L’ambiance au sein de l’équipe de France était bonne sur le village même si on se rend compte que certains autres sportifs sont à peine polis J

Une image des JO ?

Difficile de ressortir une image mais par exemple la boxe française en général a fait une super olympiade. Ca reste assez admirable pour une fédération d’être autant au top sur des Jeux.

Quel est le programme maintenant ?

Du repos et des vacances et je reprendrai mi septembre je pense.

Quels vont être tes prochains objectifs ?

Les vacances J Je vais prendre le temps de profiter un peu et passer du temps avec les gens qui m’ont soutenus et accompagné et puis on se posera la question quand on aura fait le bilan de la saison dans 1 ou 2 mois.

Jack’s

logo playeur

Aviron

Sur le même thème

  • La chronique de Jérémie Azou #1 : bien arrivé à Rio
    La chronique de Jérémie Azou #1 : bien arrivé à Rio
  • La chronique de Jérémie Azou #2 : les premiers jours à Rio
    La chronique de Jérémie Azou #2 : les premiers jours à Rio
  • Jérémie Azou, un talent à la hauteur de ses ambitions
    Jérémie Azou, un talent à la hauteur de ses ambitions
  • Les chances de médailles françaises aux JO : Aviron, Voile et Planche à voile
    Les chances de médailles françaises aux JO : Aviron, Voile et Planche à voile

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Playeur.co 15506 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine