Magazine Conso

Carl F. Bucherer Pathos Swan, au nom de la beauté

Publié le 22 août 2016 par Pascal Iakovou @luxsure

Avec la Swan, Carl F. Bucherer donne naissance à un autre temps fort de la collection Pathos : des pierres précieuses scintillantes serties dans de l'or rose et blanc font de la délicate Pathos Swan une sublime montre-bijou et l'érigent en symbole de la beauté féminine.
La réussite de Carl F. Bucherer est marquée par des montres exceptionnelles. Avec la Pathos Swan, la marque de tradition lucernoise lance un garde-temps qui témoigne d'une façon toute particulière de la compétence de la manufacture dans la fabrication de montres-bijoux des plus élégantes. Précisément 922 diamants et saphirs, sertis avec minutie, ornent le boîtier, le cadran et le bracelet de cette montre pour femme de la plus grande finesse. Un mariage réussi entre l'horlogerie et la joaillerie.


Un cygne serti en pierres précieuses
Dans de nombreuses cultures, le cygne est considéré comme un symbole de pureté, de grâce, d'amour et de beauté, un symbole que partage également la ville de Lucerne située au bord du Lac des Quatre-Cantons. Ceci se reflète sur le cadran en nacre de la dernière création de Carl F. Bucherer. Des diamants purs de qualité Top Wesselton et des saphirs des plus fins, dans diverses teintes de bleus, composent l'image d'un cygne glissant avec grâce sur les flots. Les délicates aiguilles des heures et des minutes, ainsi que l'auréole et la couronne emblématiques de la collection Pathos, montrent la passion pour le détail de Carl F. Bucherer dans la conception de ce garde-temps. Les nombreuses facettes du boîtier galbé s'expriment avec élégance à travers un sertissage délicat adapté à la forme.
Deux variantes de beauté
La Pathos Swan constitue une montre de la plus grande exclusivité proposée en deux variantes. Dans la première variante, le boîtier, le bracelet à maillons fins et la confortable boucle déployante sont entièrement fabriqués en or rose 18 carats ; la seconde variante combine quant à elle de l'or rose et de l'or blanc, tous deux de 18 carats. Les deux versions sont limitées à 88 exemplaires et sont fabriquées uniquement sur demande. Cette montre exceptionnelle orne le poignet des femmes de la plus belle des façons et vient couronner d'une manière toute particulière la collection Pathos introduite en 2014.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pascal Iakovou 72539 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines