Magazine Sport

Les Jeux sont faits !

Publié le 22 août 2016 par Pascal Boutreau

Capture d’écran 2016-08-22 à 21.40.58Voilà, la flamme s'est éteinte sur Rio. Les Brésiliens vont pouvoir retourner à leurs soucis quotidiens loin du regard du monde et tenter de trouver de quoi payer médecins, infirmières enseignants, professeurs etc., laissés pour compte depuis des mois afin de donner une image du pays à peu près correcte à la planète.

Nous garderons en mémoire, des joies, des désillusions, des cris, des larmes. Des images fortes comme celle à l'arrivée du marathon du vice-champion olympique éthiopien Feyisa Lilesa arrivé les poignets en croix pour dénoncer les crimes de son gouvernement, comme celle de cette judokate du Kosovo Majlinda Kelmendis ou de l'Ivoirien Cheick Cissé en taekwondo, premiers à offrir l'or à leur pays, comme celle de cette Bahaméenne Shaunae Miller qui s'est jetée sur la ligne en finale du 400m haies, comme cette dernière minute entre l'Allemagne et la Nouvelle-Zélande en quart de finale du tournoi de hockey sur gazon (les Allemands étaient menés 2-1 à 41'' de la fin et se sont imposés 3-2), comme cette solidarité de l'Américaine Abbey D'Agostino et la Néo-Zélandaise Nikki Hamblinetc dans la série du 5000m, comme le chant des Fidjiens après leur sacre en rugby à 7, comme cette jambe brisée du gymnaste français Samir Aït Saïd etc. 

Nous, nous allons à nouveau pouvoir disserter à la machine à café sur le 4-3-3 ou le 4-2-3-1 du PSG, de l'OM ou encore de l'invincible ou invaincu (rayer la mention inutile) Stade de Reims. La France revient donc avec un record de 42 médailles dont 10 en or (pfff, j'avais parié sur au moins 13...). Voici quelques réflexions très personnelles (vous avez le droit de ne pas être d'accord) sur ces deux semaines qui m'auront souvent amené à mettre le réveil au milieu de la nuit pour ne pas manquer une finale. Dans quatre ans, il faudra cette fois se lever de bonne heure... Et dans 8 ans, eh bien qui sait... 

Capture d’écran 2016-08-22 à 20.54.58
Coups de coeur 

Incontestablement, l'équipe de France de boxe figure tout en haut de ces coups de coeur. Quelle fraîcheur ! Et quels talents ! Six médailles dont les deux en or d'Estelle Mossely, à jamais la première Française championne olympique de boxe, et de son futur époux Tony Yoka. De magnifiques médailles fêtées comme il se doit. Au-delà de la performance sportive, un discours enthousiaste qui va bien plus loin que la simple sphère sportive. "On a ému la France parce qu'on n'est pas faux", déclare ce lundi Yoka dans L'Equipe. Tout est dit.  Et j'associe à ce coup de coeur boxe, le tandem Arnaud Romera (un de ceux chez France TV qui avait bossé avant les JO) et Brahim Asloum, excessif certes mais toujours dans une passion que je veux croire 100% sincère. Précieux.  

Très heureux aussi pour Christophe Lemaitre, médaillé de bronze sur le 200m. Beaucoup l'avaient enterré, beaucoup avait remis en cause sa fidélité à son entraîneur Carraz. Alors ok, Lemaitre n'est pas le plus à l'aise devant une caméra ou un micro, mais grand respect pour lui. Son cri de rage à l'annonce des résultats et donc de sa médaille exprimait sans doute beaucoup plus qu'un accomplissement sportif. 

J'ai adoré le tir pistolet 25 m vitesse découvert grâce à Jean Quiquampoix, médaillé d'argent. Très envie d'aller essayer ça. 

Impossible de ne pas citer Teddy Riner. Attendu par tous, il a su répondre présent le jour J pour aller chercher son deuxième or olympique et s'offrir avec ses 9 titres mondiaux, le plus beau palmarès de l'histoire de son sport. Un roc physique bien évidemment, mais surtout un roc mental. Chapeau aussi à Emilie Andéol que personne n'attendait et qui elle aussi a conquis l'or olympique, avec une si jolie et touchante émotion sur le podium. 

Chez les étrangers, je reste un super grand fan d'Usain Bolt. J'espère que nous n'aurons jamais de mauvaise surprise sur lui, mais ce mec est quand même très très fort. Dans la performance et dans le charisme. Les photos de Sébastien Boué de L'Equipe où on le voit en train de sourire en pleine ligne droite sont dingues. 

Capture d’écran 2016-08-18 à 09.15.23
Et les dadas... 

Deux médailles d'or par équipes en concours complet et en saut d'obstacles, une d'argent avec Astier Nicolas en complet, le bilan est largement positif. On connaissait le potentiel des Bleus mais on n'osait pas espérer pareille performance, trop souvent déçus par le passé. Mais les changement opérés à l'issue de Jeux de Londres désastreux tant dans les résultats que dans l'état d'esprit ont permis de retrouver la bonne énergie. L'esprit commando du complet insufflé par Thierry Touzaint a une fois encore porté ses fruits. Douze ans après le sacre d'Athènes, Astier Nicolas, Thibaut Vallette, Mathieu Lemoine et Karim Laghouag ont replacé la France au sommet. Du côté de l'obstacle, malgré des coups durs en début de Jeux, Roger-Yves Bost, Kevin Staut, Pénélope Leprévost et Philippe Rozier se sont eux aussi transcendés pour aller conquérir l'or. L'histoire est belle notamment pour Philippe Rozier, en or, quarante ans après son père Marcel, couronné à Montréal avec Michel Roche, Marc Roguet et Hubert Parot. Initialement réserviste, Rozier a su se mettre tout de suite dans la peau d'un équipier de haut niveau dès qu'il fut conduit à remplacer Simon Delestre, de retour à la maison après la blessure de son dada Ryan.  

Un mot "international" pour dire mon admiration pour Charlotte Dujardin une fois encore impériale avec Valegro en dressage et pour Michael Jung, une fois encore maître du monde avec Sam. 

Un dernier mot enfin pour Equidia qui une fois encore a été la seule chaine tv au monde à proposer l'intégralité des épreuves équestres. Ce fut souvent difficile, mais nous l'avons fait. Merci à tous ceux qui ont contribué à ces deux semaines. Un travail récompensé par des objectifs largement atteints et pour certains très très largement dépassés. Pour ma part, ça ne restera pas comme les Jeux les plus épanouissants que j'ai connus (on en est très loin même), mais le boulot a été fait. 

Les déceptions 

Il y en a forcément pas mal, mais au regard de mon histoire personnelle, j'ai envie de mentionner l'équipe féminine de foot. Une fois encore, les Bleues ont manqué l'occasion d'écrire une ligne à leur palmarès. C'est bien beau de revendiquer un meilleur traitement médiatique, mais il faudrait déjà commencer par remporter quelques matches importants... 

Déçu aussi par et pour le triathlon français qui n'a toujours pas remporté sa première médaille olympique alors que les espoirs principalement chez les garçons avec Vincent Luis, Pierre Le Corre et Dorian Coninx étaient légitimes. Déçu pour cette belle discipline de ne pouvoir saisir la lumière d'une breloque olympique, déçu pour Pierre et Dorian loin des performances affichées sur le circuit mondial depuis plusieurs mois. 

L'équipe de France de volley était arrivée pleine d'ambitions et de certitudes. Elle repart éliminée dès le premier tour sans médaille avec sans doute une petite leçon d'humilité. 

Déception sur l'ambiance de ces Jeux. En tout cas à travers ce qui apparaissait à la télé. Quelle tristesse de voir un stade si peu rempli pour des épreuves d'athlétisme. Et toutes ces compétitions comme le VTT sans quasiment de public. Le contexte économique explique bien évidemment en partie ce constat. Mais c'est bien dommage que les organisateurs n'aient pas trouvé les ressorts pour remplir ces stades. 

Les pathétiques 

Le choix est large. Difficile de départager les nageurs qui se sont noyés et ceux qui étaient censés nous représenter en tennis (à l'exception de Gaël Monfils et Gilles Simon). Les demoiselles du double, Mladenovic-Garcia, battues parce que les pauvrettes ont été perturbées par une histoire de jupette, ne frôlent pas le ridicule. Elles le sont. Benoit Paire ? Mais c'est qui ? Quand on voit des gars comme Nadal ou Del Potro se mettre minables pour aller chercher une médaille, quand on voit Djokovic sortir du cour en pleurant après avoir perdu, les Paire, Mladenovic and co peuvent aller se cacher de honte. 

Les réseaux sociaux : crime contre l'Humanité

ça j'y reviendrai dans une autre news car ça mérite un vrai développement... 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pascal Boutreau 6538 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine