Magazine Asie

Voyage au Japon : Shibuya

Publié le 19 juin 2008 par Reyep
Crédit photo : Motomasa Mori/SXC

Shibuya, véritable carrefour, est l’un des quartiers les plus fréquentés de Tôkyô, et c’est pour cela qu’il est si incontournable. Il est l’équivalent tokyoïte de Châtelet pour nous, un quartier typiquement commercial et plein de vie.
Petit tour à Shibuya
Vous commencez par descendre du métro et vous suivez la foule, le nombre de sorties vous donne le tournis et vous ne savez pas vraiment par où allez. Vous suivez alors le panneau vous disant que vous allez vers la sortie Hachikô, et vous essayez d’atteindre cette fameuse sortie. Puis vous la trouvez, vous sortez et là … c’est des immeubles, ce ne sont pas les plus grands de Tôkyô, mais c’est impressionnant quand même. Le plus surprenant est la présence de publicités immenses sur tous les murs, des affiches recouvrant toute la façade d’un immeuble, des écrans géants passant en boucle des publicités. C’est dans ce genre de lieux qu’on est heureux qu’il n’y ait pas de crottes de chien par terre, tellement on se promène en regardant en l’air.
Après, il faut réussir à s’orienter suffisamment pour réussir à réellement trouver ce fameux chien, Hachikô, point de rendez-vous idéal pour les japonais, mais aussi pour les touristes. A ce point, vous pouvez voir la partie la plus grouillante de Shibuya, une grande place et des milliers de gens y marchant, sans jamais se toucher. On y voit aussi la jeunesse japonaise, il paraît même que la mode des gals est en perdition, hé bien je n’ose pas savoir ce que c’était avant. Ces jeunes femmes portent des talons ou chaussures compensées de 10 voir 20 cm, des jupes très courte et ornent un maquillage complètement exagéré et une chevelure décoloré, voire des rajouts (Quand on pense à la beauté naturelle des cheveux asiatiques, cela rendrait presque triste, mais bon …)
Shibuya de jour
Shibuya de jour c’est surtout les magasins, des tours entières de boutique de vêtements. Plusieurs choix s’offre a vous, à gauche, le Shibuya 109, contenant uniquement des boutiques de vêtements pour jeunes femmes. La majorité des caissières et hôtesses dans ce bâtiment ressemblent a des Barbie japonaises. Sur 8 étages, il y a vraiment des boutiques à découvrir.
Ensuite, vous pouvez vous promener dans plusieurs rues et ruelles, dont l’une donne sur une grande rue, contenant le 109-2 (surtout pour les hommes), le 0101, etc. Mais cette rue contient aussi un grand magasin comme l’un des temples d’achats pour la musique, le grand magasin TOWER RECORDS qui s’étalent sur plusieurs étages. Cela permet de voir qu’au Japon l’industrie de la musique souffre moins qu’en France, la vitrine du magasin contenant de grandes affiches promotionnelles de groupes comme on n’en voit plus en France, ainsi qu’un écran géant passant des clips en boucle.
Si vous êtes motivé et que vous continuez la rue pour allez jusqu'à Harajuku (de gare à gare on met environ 15-20 min), longeant le parc, puis la grande salle de concert de Shibuya, qui sait, vous croiserez peut être une célébrité, j'y ai bien croisé le chanteur du groupe EXILE (il n'y en avait qu’un à l'époque).
Shibuya de nuit
Hé oui, même de nuit ce quartier reste très actif. Prenant la petite rue piétonne du milieu dont je vous parlais, rue très fréquentée le soir (ce qui se comprend) vous trouverez de nombreux bars et karaokés. On y découvre un système courant à Tôkyô, à savoir des immeubles de plusieurs étages et où chaque étage abrite un bar ou karaoké différent : vous n’aurez qu’à choisir d’après le nom affiché au dehors. Vous pouvez ainsi passer le début de la soirée dans un bar (les bars ferment environ vers 2h-3h du matin). Dans le cas où vous auriez plus ou moins volontairement raté le dernier métro (les derniers métros sont entre minuit et 1h du matin), vous pouvez passer la nuit dans l’une des pièces d’un karaoké, je pense que tout le monde connait le système des karaokés japonais. Une pièce pouvant accueillir de 2 à 15 personnes, une télévision, deux micros, et un choix énorme de chanson (Muse, L’Arc~en~Ciel, Koda Kumi, dir en grey, Edith Piaf, etc. bref, vous avez le choix). Mais vous pouvez aussi passer la nuit dans le parc entre Shibuya et Harajuku.
A noter cependant qu’il est déconseillé de se promener seul la nuit dans ce genre d’endroit. Ce n’est bien sur pas aussi dangereux qu’en France. Mais bon, on ne sait jamais.
Texte : Sofi2311 et photos : Tanja (en ligne ce soir)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Reyep 25 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog