Magazine High tech

Le phénomène Pokémon GO déjà en déclin?

Publié le 23 août 2016 par _nicolas @BranchezVous
Le phénomène Pokémon GO déjà en déclin?

Propulsé au sommet en un temps record, le succès de Pokémon GO connaîtrait actuellement un certain ralentissement. Signe avant-coureur du début de la fin ou introduction inutilement alarmiste?

Comme le dit l’adage, tout ce qui monte redescend. Et en ce qui concerne Pokémon GO, la populaire application de Niantic aurait déjà connu son apogée selon diverses firmes spécialisées dans l’analyse de l’activité d’applications mobiles.

C’est du moins ce que rapporte ce matin Bloomberg, qui cite les statistiques compilées par Apptopia à l’échelle internationale, utilisées notamment par Axiom Capital Management dans un message destiné à ses clients.

L'utilisation active de Pokémon GO au quotidien à l'échelle internationale (Image : Apptopia).

L’utilisation active de Pokémon GO au quotidien à l’échelle internationale (Image : Apptopia).

«Compte tenu de l’augmentation rapide de l’utilisation de l’application Pokémon GO depuis son lancement en juillet, les investisseurs craignaient que cette nouvelle expérience utilisateur pouvait nuire au temps passé sur d’autres applications centrées sur la mobilité», explique Victor Anthony, analyste en chef de l’entreprise.

Anthony s’adresse ici aux investisseurs d’applications telles que Facebook, Instagram, Tinder, Twitter et Snapchat, dont le modèle d’affaires repose essentiellement sur les revenus publicitaires. Bien entendu, s’il y a moins de personnes pour voir lesdites publicités, il y a par conséquent moins de revenus à empocher.

Le niveau d'engagement des utilisateurs de Pokémon GO (Image : Apptopia).

Le niveau d’engagement des utilisateurs de Pokémon GO (Image : Apptopia).

«Les tendances à la baisse devraient apaiser les inquiétudes des investisseurs quant à l’impact de Pokémon GO sur le temps passé sur les applications des entreprises nommées ci-dessus.»

Dans le cas où ce déclin est maintenu, l’analyste va même jusqu’à prédire non seulement la fin de la viabilité de Pokémon GO, mais celle de l’attrait du public envers la réalité augmentée de manière générale. Anthony n’a peut-être jamais joué à Pokémon GO pour ignorer à quel point son caractère de réalité augmentée se limite surtout à la géolocalisation.

Pokémon GO demeure l’une des applications qui génèrent les plus importantes recettes sur iOS aux États-Unis.

Quoi qu’il en soit, Business Insider a de son côté validé cette observation avec les données soulevées par SurveyMonkey Intelligence, et bien que ces statistiques ne concernent que les États-Unis, le résultat correspond aux mesures d’Apptopia.

Faut-il vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué? Probablement pas. Bien que Pokémon GO ait connu de jours meilleurs, l’application demeure l’une de celles qui génèrent les plus importantes recettes sur iOS aux États-Unis selon AppAnnie.

Suffit que Niantic se décide à régler rapidement les problèmes qui frustrent encore beaucoup de joueurs, et s’active à implanter les fonctionnalités promises lors du dévoilement de sa bande-annonce. En l’occurence l’échange de Pokémon entre joueurs et l’élevage de Pokémon.

Ça pourrait être pas pire aussi que la capture d’un vulgaire Rattata ne me donne pas du fil à retordre une fois rendu niveau 22. Perdre jusqu’à 4 Poké Ball juste pour ça? Voyons donc!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


_nicolas 159485 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine