Magazine Côté Femmes

[Deauville 2016] Where to invade next de Michael Moore

Publié le 29 août 2016 par We Are Girlz @we_are_girlz

Sur le blog on adore le Festival de Deauville qu’on tente de vous faire vivre chaque année de l’intérieur. Cette fois-ci on a pris de l’avance en voyant quelques films de la compet’ ou parmi les avant-premières pour vous en parler. C’est le cas du nouveau documentaire de Michael Moore, Where to invade next, qui sera présenté sur les planches le dimanche 4 septembre en présence du réalisateur.

Synopsis : Dans son nouveau documentaire, Michael Moore décide de s’amuser à envahir le monde pour déterminer ce que les États-Unis peuvent apprendre des autres pays.

Haters gonna hate

Le trublion Michael Moore est donc de retour. On aime ou pas le personnage, mais si l’on doit reconnaître quelque chose à cet homme, c’est qu’il ne se gêne pas pour approcher les sujets qui sont tabous aux Etats-Unis, et de tourner en dérision de nombreux comportements et choix politiques. Where to invade next ne déroge pas à la règle.

Pendant 2h, on va y aborder la condition des femmes, l’esclavagisme et le racisme, les conditions de vie en prison, le printemps arabe, les problèmes de drogues, les impôts, ou bien la mauvaise nourriture servit dans les écoles, les congés payés, la vie en usine et même l’éducation. Tout ça en prenant un parti de base: Michael Moore vient faire ce que les américains font le mieux selon lui, c’est-à-dire voler les idées positives des autres pays pour les rapporter à la maison. L’intention ne peut être que louable, et on adhère donc 100% au fond, qui fait beaucoup réfléchir, et qui a une résonance très actuelle parfois chez nous.

La forme elle, a déjà bien plus de quoi déranger. Si Moore est connu pour ressortir des chiffres approximatifs ou être parfois un peu trop patriote, il met tous ces défauts au service de ce nouveau documentaire qui part un peu dans tous les sens. Résultat, certains sujets sont survolés et on est un peu frustré. Par contre, j’avoue avoir aimé le parti pris de ne rien dénoncer, mais de laisser les habitants de chaque pays rencontrés s’exprimer sur ce qu’ils pensent être le problème des américains. C’est un peu fainéant et facile de la part de Moore mais ça fonctionne pour moi.

michael moore where to invade next france

Encore une fois, en surjouant à l’extrême exprès et en tournant en ridicule son documentaire qui joue sur tous les clichés possibles afin de dénoncer ce qui est voulu, Michael Moore parvient à faire rire de sujets qui n’ont pourtant rien de drôle à la base. En revanche, il est difficile de ne pas avoir les dents qui grincent quand on réalise vite fait que Moore choisit bien les personnes qu’il va interroger et que les exemples donnés sont idéaux, bien loin d’être réellement représentatifs de la réalité…et parfois bien risibles.

Mais peu importe, le message passe, et on finit même par souhaiter qu’on fasse de même chez nous, en allant voir un peu ce qu’il se fait de bien dans les autres pays pour instaurer ça en France. Cela ne changera rien dans la vraie vie, mais on espère que les gouvernements du monde entier, et en particulier les américains, puissent jeter un oeil à Where to invade next pour un peu d’inspiration…ça ne fait pas de mal.

Sortie le 14 septembre.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


We Are Girlz 12731 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine