Magazine

La véritable histoire de l’automne (43)

Publié le 30 août 2016 par Nicolas Esse

– Un enfant. Vraiment ?
– Je ne vois pas d’autre manière de faire un enfant.
– Moi non plus, Ève, moi non plus. Seulement…
– Seulement quoi ? Seulement Dieu qui peut tout peut aussi arrêter le temps ?
– Jamais Je ne ferais une chose pareille. Jamais. Une fois les choses mises en place, il faut que les choses se passent.
– Donc, je vais avoir un enfant.
– En fait, les choses sont un peu plus compliquées que ça.
– Et voilà ! C’est parti pour deux heures de cours ex cathedra.
– Tu te trompes, Adam, quelques minutes, tout au plus.
– Alors vas-y, accouche.
– Bien. Lorsque Je t’ai conçu, Je ne suis pas parti d’une feuille blanche. J’avais déjà à disposition toute une série d’éléments que J’ai testés sur d’autres animaux. Pour résumer, on dira que ton architecture de base s’inspire très largement de celle qu’on retrouve chez les grands singes.
– Feignant.
– Le corps n’est rien, Adam. Il suffit de mélanger de l’os, de l’air, de la chair et du sang. Le plus compliqué, le plus difficile, c’est le travail sur la construction de l’esprit.
– On avait dit qu’on allait faire vite.
– Toujours ce souci de concision… Donc ton corps et, par extension celui d’Ève, fonctionnent sur la base de principes qu’on retrouve chez d’autres espèces.
– Et si tu traduis en clair, ça donne quoi ?
– En clair, les orangs-outans femelles ne peuvent pas tout le temps avoir des enfants. Cinq à six jours par mois, tout au plus.
– Et le reste du temps ?
– Le reste du temps, il ne se passe rien.
– Et là, il ne s’est rien passé.
– Il ne s’est rien passé, Ève. Je suis désolé.



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nicolas Esse 457 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte