Magazine Finances

Fiscalité des placements

Publié le 30 août 2016 par Adeon

Investir ses économies afin d'en retirer des revenus est un objectif de nombreuses personnes, cependant tous les investissements n'offrent pas la même rentabilité ni le même degré de sécurité et surtout la fiscalité des placements varie fortement ce qui peut minimiser la rentabilité.

Le livret A et quelques autres livrets restent les derniers supports non imposés, les revenus des autres placements subissent les prélèvements sociaux (CSG, CRDS... ) au taux de 15,5% actuellement et sont taxés en fonction de la Tranche Marginale d'Imposition (TMI) du contribuable.
Ainsi les livrets proposés par les banques et proposant généralement une rémunération de l'ordre de 1,5% par an ne rapportent finalement pas grand chose à l'investisseur.
Ainsi, 10.000 euros déposés sur un livret rémunéré au taux de 1,5% génèreront 150 euros d'intérêts bruts sur 12 mois. Une fois que sont retirés les prélèvements sociaux il ne reste plus que 126,75 € qui seront ensuite imposés en fonction de la TMI de l'investisseur. On le voit les 1,5% fondent comme neige au soleil pour finalement ne rapporter que plus ou moins la moitié du taux brut.

Les investissements boursiers subissent également les prélèvements sociaux et l'impôt sur le revenu. En fonction de la TMI de l'investisseur, les plus values sont donc taxées entre 15,5% (tranche à 0%) et 60,5% (tranche à 45%).
Sachant que pour maximiser les plus values il convient de prendre des risques plus importants.
Par rapport aux plus values, les dividendes sont légèrement moins imposés : ils subissent également les prélèvements sociaux ainsi que l'impôt sur le revenu mais celui-ci ne porte que sur 60% des dividendes versés (application d'un abattement de 40%).

L'assurance vie peut être une bonne façon de placer son argent sous réserve de choisir les bons supports. En effet, les fonds euros rapportent environ 3% par an et ne subissent que les prélèvements sociaux puisque l'imposition ne s'applique qu'en cas de retrait, ce qui amène la rémunération nette annuelle à 2,5%.
La fiscalité de l'assurance vie peut être relativement douce si le contrat a plus de 8 ans, voici les détails :
- moins de 4 ans : Prélèvement forfaitaire libératoire de 35% ou impôt sur le revenu
- de 4 à 8 ans : Prélèvement forfaitaire libératoire de 15% ou impôt sur le revenu
- plus de 8 ans : Prélèvement forfaitaire libératoire de 7,5% ou impôt sur le revenu après abattement de 4.600 € (ou 9.200 € pour un couple)
On constate donc que l'imposition d'une assurance vie conservée plus de 8 ans peut être avantageuse par rapport à d'autres types de placements.
A propos de l'assurance vie, il est de plus en plus conseillé de placer dans une assurance vie luxembourgeoise puisque cela permet de protéger son investissement alors que les sommes investies dans une assurance vie française peuvent être bloquées depuis le vote en juin 2016 d'un amendement stipulant qu'il " est possible de suspendre, retarder ou limiter, pour tout ou partie du portefeuille, le paiement des valeurs de rachat ".

La pierre, qui reste un des placements préférés des français, peut également être un bon support d'investissement sous réserve de faire les bons choix. Ainsi les SCPI (pierre papier) offre une rémunération annuelle de l'ordre de 5% par an, soit 4,2% après prélèvements sociaux et avant impôt sur le revenu. Mais il faut accepter des inconvénients tels que la faible liquidité et l'investissement sur le long terme.
Les investissements locatifs vont permettre d'avoir un taux de rentabilité allant de 2 à 7% selon les biens et leur localisation, sachant que sur les grands agglomérations le rendement est généralement de l'ordre de 3 à 5%. Une fois les prélèvements sociaux et l'impôt sur le revenu appliqués, la rémunération nette en amputée d'un quart voire plus selon la TMI de l'investisseur.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Adeon 849 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine