Magazine

Femmes vététistes

Publié le 30 août 2016 par Go11
J'aime le VTT et les seuls éléments qui me font peur sont bien évidement la chute, passer par dessus le guidon et entrer en collision avec un autre usager sur les sentiers étroits.
Pour minimiser ce risque, je me sers généreusement de ma sonnette avant d'aborder un passage sans visibilité, mais pourtant, cela n'empêche pas toujours des rencontres « de choc » et j'en ai déjà eu plus d'une, toutes aussi brutales et désagréables que les autres.
Bien sûr, il existe cette règle d'or en VTT, qui dit que les cyclistes qui descendent doivent céder le passage à ceux qui montent. À quelques exceptions près, les mecs comprennent assez bien cette règle et s'y plient généralement.
Le problème est que les nanas semblent s'en foutre totalement. Serai-ce parce le sexe faible est victime de problèmes d'orientation spatiaux et a du mal de faire la différence entre la montée et la descente, ou est-ce parce qu'elles comptent que les hommes doivent toujours leur céder le passage, qu'elles y ai droit ou pas ?
Je ne sais pas trop, mais leur attitude me sort de mes gongs. Hier, alors que je grimpais sur mon vélo tout-terrain, je me suis trouvé nez-à-nez avec deux filles en train de discuter fort et de descendre encore plus fort. D'abord, elles n'avaient pas l'air de vouloir ralentir, mais elles ont quand même du se rendre à l’évidence et se mettre sur le coté quand elles ont vu que je n'allais ni stopper, ni leur céder le passage.
Femmes vététistesJe me suis alors dit, « hé, bravo, nous sommes en grand progrès ! » C’était sans compter que trois kilomètre plus loin, dans une zone boisée et sans aucune visibilité, voilà t'y pas une autre jeune fille qui arrive sur moi, à fond la caisse.
Bien évidemment, elle n'a même pas essayé de s'arrêter et c'est moi qui cette fois, ai serré mes freins en désespoir de cause. Je me suis retrouvé à l'arrêt pendant que notre bolide continuait sur sa lancée.
Très, vite j'ai réalisée que mon coup de frein brutal avait eu pour effet de bloquer les plaquettes de frein sur le disque et maintenant ma roue arrière ne tournait plus. Il a fallu que je pousse mon vélo jusqu'à la maison et cela m'a donné une très bonne raison de blâmer cette fille en particulier et toutes les autres femmes vététistes du monde entier pendant que j'y étais !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Go11 136 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte