Magazine Bien-être

La rentrée : un projet ? Fantasme ou réalité? #PourQuiJeMePrends#1

Publié le 01 septembre 2016 par Montaigu

Crayonsdecouleur

La rentrée. Ça y est, tout le monde est dans les « starting blocks ». Si les cartables sont de rigueur, les projets aussi qui frémissent au fond de notre cerveau ragaillardi par des vacances bien méritées. Allongé sur une chaise longue, un petit verre de rosé bien frais à portée de main, les idées ont virevolté. Je veux …J’aimerais bien…Ce serait super… Mais, et le mais est d’importance : « Suis-je cap » ?

Car enfin…Pour qui je me prends ? N’est-ce pas ?

Cette attitude est parfois dictée par celle d’un entourage dont le soutien dans nos « élucubrations » n’est pas forcément celui que l’on en attendrait. Ainsi Papa, Maman, frères et sœurs, beaux-frères et belles-sœurs, copains, collègues, hiérarchie, ne se privent pas de faire entendre leurs avis dans un concert souvent assourdissant. Nous voilà tout feu, tout flamme, emballé par un sujet qui nous passionne et dont on souhaite ardemment la réalisation, celui-ci endossant de surcroît le costume de la nouveauté, en partie cause de nos transes. Dans notre excitation, on en parle un peu, voire beaucoup. Des opinions se manifestent sans que d’ailleurs on les ait forcément sollicitées. Certaines sont encourageantes : «  Ah quelle bonne idée ! » ou « Tu vas t’éclater », ajoutant « Que puis-je faire pour toi ? ».

D’autres se montrent plus réservées. « Tu penses gagner de l’argent ? » ; « Intéressant mais casse-gueule, je suppose que tu as bien réfléchi » ; « Tu es sûr de toi ? Parce que je connais Untel qui s’est lancé là-dedans, ça ne lui a pas réussi ».

D’autres insufflent le froid franchement. « Tu veux faire ce job. Tu n’y penses pas ! Tu n’as pas suffisamment d’ancienneté et tu vas te trouver devant des gens infiniment plus compétents que toi » ; « Un bouquin ? Sur ce thème ? Il y en a des milliards qui ont été écrits là-dessus. Qui va s’y intéresser ?  Et puis, tu n’as aucun talent d’écriture. Tu te vois pondre 200 pages ? ». Parfois suit avec délicatesse : « Mais tu n’as aucune légitimité ! ».

"Pour qui je me prends? ou les tribulations d'un apprenti auteur"

Hélène de Montaigu


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Montaigu 551 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte