Magazine Cinéma

Nos souvenirs : le Gus Van Sant est-il aussi raté qu'annoncé?

Par Filou49 @blog_bazart
01 septembre 2016

NOS SOUVENIRS-3D

Gus Van Sant, déjà acclamé par le passé pour des succès tels que  Will Hunting (1997) ou Milk (2008) et qui maitrise aussi bien  le cinéma indépendant que des films plus grand public,  catégorie dont Nos Souvenirs fait assurément partie.

Personnellement j'avais beaucoup aimé Restless ou Promised land  deux films mainstream que la plupart des fans du cinéaste, qui préfèrent souvent des oeuvres plus radicales, classe parmi ses films les plus mineurs, et j'avais fortement envie que ce "Nos souvenirs" soit du même niveau, malheureusement sans être le nanar intégral que d'aucuns ont vu à Cannes, force est de constater que ce "Nos souvenirs" n'est pas du même acabit, loin s'en faut...

Commencons cependant d'abord par les qualités du film, et notamment les qualités visuelles : le travail du chef opérateur met parfaitement en valeur  les décors déjà somptueux de cette  forêt des songes d'Aokighara,avec un joli travail sur les effets d’ombres et de lumières - les rayons de soleil perçant sur la foret sont de toutes beautés- parfait pour retranscrire tout l’aspect chargé de mystère et mysticisme du lieu. 

Matthew McConaughey et Ken Watanabe dans Nos Souvenirs de Gus Van Sant

Le film  possède une certaine cohérence avec d'autres oeuvres du cinéaste comme Gerry ou Last Days,  pour cette volonté d'intégrer des personnes seules et perdues dans une nature luxuriante, et ici le coté  mystique propre à la culture japonaise dans son rapport à la nature et à la mort est plutot fidélement retranscrit.

Malheureusement, si sur le papier, L’histoire de cet homme ravagé par un drame intime qui se rend au Japon dans un bois où les désespérés viennent pour se suicider dans un enroit où les âmes peuvent monter plus rapidement.était vraiment intriguante, avec ce scénario qui  flirte avec le  mélodrame flamboyant et  le conte  fantastique à la morale plutôt optimiste, l'écriture est le gros point noir du film et plombe assez nettement l'ensemble.

Le scénario donne l'impression d'être bancal, faisant alterner scènes de survival dans la foret et  scènes de flash back intimistes et conjugales sans beaucoup de liant entre elles, d'autant plus que certaines de scènes sonnent particulièrement fausses.

 La faute à des dialogues qui manquent de nuances et de finesse,  et souvent trop démonstratifs pour porter une quelconque émotion  d'autant plus que la mise en scène est souvent hors de propos, avec notamment une bande originale trop intrusive, et des personnages et des situations qui n'échappent pas au cliché, et des acteurs pourtant très confirmés qui frolent parfois un peu trop près le surjeu. .

Bref, un film que j'aurais énormément aimé défendre et adorer, mais qui, je dois le reconnaitre, n'est pas une franche réussite, même si le film ne méritait pas forcément un accueil aussi glacial ( et en même temps quel film mérite de telles lynchages? c'est la grande question que je me pose tous les ans.

 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Filou49 15144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine