Magazine Finances

Pensions : enfin les mêmes droits pour les indépendants ?

Publié le 02 septembre 2016 par Questions Capitales

Il a moins été question des pensions, les derniers temps. Il y a un peu plus d’un an, ce sujet faisait les grands titres, mais à l’heure actuelle, d’autres thèmes font la une. Raison de plus de jeter un œil pour voir s’il y a quelque chose de neuf.

L’âge de la pension
En ce qui concerne l’âge de la retraite, les changements essentiels ont déjà été annoncés il y a quelque temps : l’âge légal de la retraite passera chez nous en 2025 (entrée en vigueur au 1er février 2025) à 66 ans et en 2030 (entrée en vigueur au 1er février 2030) à 67 ans. Rien de neuf à ce sujet. Nous notons au passage que la banque centrale allemande a publié à la mi-août une étude dans laquelle elle a conclu que l’âge de la retraite devrait à terme passer à 69 ans. Mais on n’en est pas encore là, même pas en Allemagne – la championne du vieillissement en Europe. L’intention d’une telle communication est donc plutôt de préparer l’opinion publique à long terme. On encourage toujours plus les gens à épargner pour leurs vieux jours via des compléments de pension d’entreprise ou des assurances individuelles. Et en ce domaine, l’exemple allemand ne diffère pas de notre cas.

Retraite anticipée
L’âge de la pension est une chose, mais il y a également beaucoup de gens qui pensent à la retraite anticipée. À partir de cette année, il faut une carrière de 42 ans pour partir à la retraite à 60 ans, de 41 ans pour faire de même à 61 ans et de 40 ans pour prendre sa pension à 62 ans. Quel énorme changement, quand on sait qu’une carrière de 35 ans suffisait encore il y a quelques années !

Alignement complet de la pension minimum pour les indépendants
Cela avait déjà été annoncé il y a quelque temps. Maintenant, la mesure est entrée en vigueur: depuis le 1er août 2016, les indépendants ont droit à la même pension minimum que les salariés. La pension de ménage minimum brute des indépendants avait déjà été adaptée il y a quelque temps et avait été mise au même niveau que celle des salariés, à savoir 1.460,45 euros. Un indépendant isolé avait depuis cette date droit à la même pension minimum brute de 1.168,73 euros. La pension de survie s’élève à 1.150,35 euros.  Au cours des derniers mois, des efforts importants ont été fournis pour supprimer les discriminations dont les indépendants étaient encore les victimes. Par un certain nombre d’indexations, adaptations au bien-être et alignements progressifs, les pensions minimum des indépendants ont augmenté quatre fois cette année.

Attention, cette pension minimum est seulement valable pour celui ou celle qui a une carrière complète. Et par carrière complète, on entend bien une carrière de 45 ans. En d’autres termes, si l’on ne peut justifier que d’une carrière de moins d’années, on aura seulement droit à une pension minimum réduite proportionnellement.

Toutes les discriminations ont-elles maintenant disparu pour les indépendants ? Ce n’est malheureusement pas encore le cas. Nous allons voir où le bât blesse encore.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Questions Capitales 330 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine