Magazine Humeur

La momification de François Hollande

Publié le 02 septembre 2016 par Delanopolis

1 - En exclusivité pour les lecteurs du Pot aux Roses : la composition du futur gouvernement !

Premier en tout : Michel Sapin

Ministre de la chose économique, budgétaire, financière et de l'inversion même tardive des courbes statistiques : Sapin Michel

Ministre de la culture, de l'inculture et de l'agriculture : MS

Ministre de la santé et de la chasse aux méchants Pokémons qui ont trahi : le Premier en tout

Ministre de la mode, du burkini et de la préparation des élections législatives : le même que précédemment

Secrétaire d'Etat aux portefeuilles ministériels oubliés : Bernard Cazeneuve

A trois, le mercredi à l'Elysée, ce sera parfait pour la belote ... jusqu'en avril !


2 - Macron-temps-plan

Le fringant espoir du Système nombrilo-médiatique va devoir trouver 500 signatures pour se présenter à la Graaaande élection. Ce ne sera pas facile car, comme il entend prendre des voix à droite et à gauche, personne ne lui fera de cadeau. Telle est la faiblesse majeure de son dispositif et la raison première pour laquelle son aventure risque d'être sans lendemain.

En attendant, après Montebourg qui est prêt à se passer de Primaires, Hamon qui n'a pas compris comment elles fonctionnent, Mélenchon qui n'en veut pas, Duflot qui aura les siennes et Valls aux aguets, la candidature de Mou-Président devient de plus en plus hypothétique. Du fait de cette fragmentation, son potentiel électoral déjà chiche se réduit, aiguisant les appétits de ceux qui veulent simplement prendre date en 2017 pour relever le flambeau de la gauche au prochain tour de bête. Bref, un phénomène de destruction mutuelle auto-réalisateur fondé sur des calculs tordus scelle peu à peu le tombeau du sortant. C'est la momification de Hollande.

Le départ de Macron va agir comme un accélérateur de ce délitement, la mise en pièces détachées du pédalo présidentiel, l'apothéose d'un abaissement inédit d'une fonction dont on a peine à imaginer qu'elle fut naguère occupée par De Gaulle.

Quant à la droite dite classique, elle ferait bien de se méfier car la dissolution de la gauche peut lui faire croire que le vainqueur de ses Primaires sera automatiquement élu président ce qui va rendre ce scrutin mal conçu particulièrement âpre et meurtrier.


3 - Islamo-collabos : les nouveaux damnés

En Avignon, cet été, les Comédiens français ont marqué les esprits en interprétant les Damnés, pièce inspirée du film de Visconti qui mettait en scène une famille de riches industriels allemands inspirée des Krupp. Ils se déchiraient, certains croyaient écarter les autres en pactisant avec le nazisme dont ils pensaient qu'il serait soluble dans la corruption et partageait leurs valeurs. Ils finissent broyés.

Est-ce être oiseau de mauvaise augure que de prédire qu'il en sera de même de tous ceux qui pensent pouvoir trouver des accommodements avec l'islam réactionnaire qui s'étale au grand jour, de plus en plus crânement, dans les rues françaises ?

Le dernier exemple en date, particulièrement consternant, des progrès de la dhimmicratie a été le sort réservé par des nervis à un restaurateur qui avait commis le crime de refuser de servir des femmes voilées lesquelles s'étaient curieusement attablées dans un restaurant qui n'a pourtant rien d'halal. Cela avait tout à fait l'air d'un coup monté, d'une sorte de "testing", suivi de rudoiement et d'exigences d'excuses publiques, comme au bon vieux temps des hordes fascistes s'agitant dans la République de Weimar. Et les "autorités" de parler de sanctions exemplaires contre le commerçant.

Au nom de l'islam, près de 240 personnes ont été assassinées en France depuis moins de deux ans. Curieusement, cela a moins ému les musulmans attachés aux droits-de-l'homme-et-du-voile-pour-les-femmes que l'interdiction du burkini.

Au même moment, la cohorte des collabos grossit proportionnellement à leur peur d'affronter le péril. Tout est bon, dans les colonnes de la presse bien-pensante, pour ne pas voir que les accoutrements en cause sont comme des dossards de soutien aux Frères musulmans et autres salafistes ou, au minimum, des défis communautaires. La liberté est instrumentalisée par ses ennemis et la loi corrompue pour en faire le paravent de manoeuvres d'intimidation. Nous sommes bel et bien en présence de futurs damnés qui ne comprennent pas que leurs références, leurs habitudes, leurs valeurs, leurs règles sont détournées et utilisées contre eux.

La tolérance unilatérale aura autant de succès que le désarmement unilatéral.

Il est fort à parier qu'au prochain attentat les médias de gauche nous expliqueront que nous sommes coupables, que nous l'avons bien cherché pour avoir provoqué de braves et paisibles fidèles qui ne demandent qu'à pratiquer leur religion tranquillement. Des centaines de morts d'un côté et aucun de l'autre : quand on est volontairement aveugle, la réalité ne compte plus.

Nous finirons bientôt par regretter feu Mitterrand qui disait naguère sagement que les "pacifistes étaient à l'Ouest et les euromissiles à l'Est". Aujourd'hui, qui à gauche osera dire que les nazis sont chez les islamistes et les damnés au pouvoir ?


4 - Paris-Calais par le Mont Blanc

L'invasion reprend à un rythme accéléré avec près de 10 000 "migrants" ces derniers jours en Italie. Beaucoup, ne pouvant plus emprunter la route qui mène à l'Allemagne viendront en France pour finir à Paris où la démagogie d'Hidalgo les accueillera avant de les envoyer discrètement dans des centres d'hébergement de province.

Pour avoir récemment emprunté le tunnel du Mont blanc, je peux témoigner d'une absence totale de contrôle, au moins à ce moment, des milliers de véhicules qui y transitent. La "jungle" est déjà la cinquième ou sixième agglomération du Pas-de-Calais. A ce rythme, elle pourra en devenir le chef-lieu.


5 - La déclaration du Haut Commissariat de l'ONU aux Droits de l'Homme que vous ne lirez pas cette semaine

"Le Haut-Commissariat condamne fermement les décapitations, lapidations et l'ensemble des lois et pratiques discriminatoires imposées aux femmes en Arabie Saoudite allant jusqu'à l'interdiction de conduire. Il rappelle le droit de quiconque à pouvoir circuler sans cacher sa chevelure ou masquer son visage ainsi qu'à se baigner en bikini sur l'ensemble des plages de notre belle planète."


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delanopolis 94237 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines