Magazine Science & vie

ÉVOLUTION : Les cerveaux intelligents sont assoiffés de sang – Royal Society Open Science

Publié le 05 septembre 2016 par Santelog @santelog

ÉVOLUTION : Les cerveaux intelligents sont assoiffés de sang – Royal Society Open ScienceCette étude sur l’évolution de la cognition humaine conteste la théorie selon laquelle l’intelligence humaine serait tout simplement liée à la taille du cerveau. Jusqu’ici, en effet, l’évolution de la cognition humaine avait été déduite de découvertes et d’estimations de la taille de cerveau à partir de crânes fossiles anthropologiques. Cette équipe de l’Université d’Adélaïde revendique une autre mesure : le taux métabolique cérébral, proportionnel au débit sanguin cérébral ou alimentation en sang du cerveau. Ainsi, la taille du cerveau aurait augmenté d’environ 350% au cours de l’évolution humaine, mais le flux sanguin vers le cerveau de 600%. Un besoin du cerveau pour satisfaire des connexions de plus en plus consommatrices d’énergie avec l’évolution de la pensée et de l’apprentissage.

Le cerveau hominidé était alimenté presque exclusivement par les artères carotides internes. La taille des foramens qui permettaient le passage de ces vaisseaux et artères peuvent permettre d’estimer le taux de  » perfusion cérébrale « . Cette équipe montre sur 11 espèces d’ancêtres hominidés, de l’australopithèque à l’Homo sapiens, ce taux augmente de façon disproportionnée par rapport au volume du cerveau.

L’intelligence dépendrait plutôt du taux métabolique cérébral : Ces scientifiques australiens en collaboration avec des collègues d’Afrique du Sud montrent que le cerveau humain a évolué pour devenir non seulement plus grand, mais plus consommateur d’énergie et donc plus assoiffé de sang. L’équipe de recherche calcule ici comment le débit sanguin vers le cerveau des ancêtres de l’homme a changé au fil du temps, en utilisant la taille des 2 foramens à la base du crâne qui permettent aux artères de passer vers le cerveau. Les chercheurs estiment ainsi qu’en 3 millions d’années d’évolution, le taux de perfusion sanguine des tissus cérébraux est multiplié par 1,7, mais alors que le volume du cerveau l’est sur la même période de 3,5 fois, cela suggère un débit sanguin cérébral total multiplié par 6. Et à cette hausse du débit sanguin, les chercheurs associent une connectivité accrue des neurones, une augmentation de l’activité synaptique et de la fonction cognitive.

Pour permettre à notre cerveau d’être si intelligent, il doit être constamment alimenté en oxygène et de nutriments dans le sang. Plus le cerveau est actif sur le plan métabolique, et plus il a besoin de sang.

Source:Royal Society Open Science31 August 2016. DOI: 10.1098/rsos.160305 Fossil skulls reveal that blood flow rate to the brain increased faster than brain volume during human evolution (Visuel  » De gauche à droite: Australopithecus afarensis, Homo habilis, Homo ergaster, Homo erectus et Homo neanderthalensis « @Roger Seymour-South Australian Museum.)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine