Magazine Poésie

Imperturbable

Par Patricia Oudot @adelaidendire

527743femme90.gif
Imperturbable
Elle regarde glisser
Les marionnettes
Au bout du fil
Les pantins
Habillés de papier
Sur la fenêtre borgne
Mur de l'exil,
Son carreau vitrée
N'offre aucune prise,
Rien pour s'y agripper
Son eau va couler
Et ruisseler
Finissant par éteindre
la flamme du chandelier
Qu'il soit d'or
Ou bien d'acier
Ça passe vite une vie..
Quand on ne sait qu'aimer..

Adelaide♥


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Patricia Oudot 1365 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine