Magazine Brico

L’Ecosse #3 – Islay, la vie est une plage

Par Chocodeline

Une semaine hors du temps. Une semaine loin du monde.

L’Ecosse #3 – Islay, la vie est une plageL’Ecosse #3 – Islay, la vie est une plage

Au petit matin nous avons embarqué sur un bateau en direction de l'île d'Islay.

L’Ecosse #3 – Islay, la vie est une plage
L’Ecosse #3 – Islay, la vie est une plage
L’Ecosse #3 – Islay, la vie est une plage
L’Ecosse #3 – Islay, la vie est une plage
L’Ecosse #3 – Islay, la vie est une plage

Une traversée sans encombre et nous sommes arrivés là...

Bienvenue à Islay.

L’Ecosse #3 – Islay, la vie est une plage
L’Ecosse #3 – Islay, la vie est une plage
L’Ecosse #3 – Islay, la vie est une plage
L’Ecosse #3 – Islay, la vie est une plage
L’Ecosse #3 – Islay, la vie est une plage
L’Ecosse #3 – Islay, la vie est une plage
L’Ecosse #3 – Islay, la vie est une plage
L’Ecosse #3 – Islay, la vie est une plage
L’Ecosse #3 – Islay, la vie est une plage
L’Ecosse #3 – Islay, la vie est une plage
L’Ecosse #3 – Islay, la vie est une plage
L’Ecosse #3 – Islay, la vie est une plage
L’Ecosse #3 – Islay, la vie est une plage
L’Ecosse #3 – Islay, la vie est une plage
L’Ecosse #3 – Islay, la vie est une plage
L’Ecosse #3 – Islay, la vie est une plage
L’Ecosse #3 – Islay, la vie est une plage
L’Ecosse #3 – Islay, la vie est une plage
L’Ecosse #3 – Islay, la vie est une plage
L’Ecosse #3 – Islay, la vie est une plage
L’Ecosse #3 – Islay, la vie est une plage
L’Ecosse #3 – Islay, la vie est une plage

Cette île, à l'ouest de l'Ecosse, est à la fois paisible et tourmentée. Les Lochs, la mer, les embruns. La solitude, les vieilles pierres et le vent comme seul compagnon.

Islay c'est une succession de plages aussi belles que différentes.

A Islay la nature est insoumise et l'homme se fait discret.

A Islay on ne se baigne pas mais on trempe les pieds dans l'océan au bleu si beau qu'on le croit irréel.

A Islay, on voit des phoques se prélasser au soleil, des loutres sautiller gaiement dans l'eau et des moutons choisir les endroits les plus improbables pour brouter.

A Islay, on entend tinter les verres de whisky et les Sláinte! (*santé) retentir.

A Islay ça sent bon les effluves de tourbe, de fumé et de whisky à chaque fois qu'on approche une distillerie.

Depuis Islay, on va aussi jusqu'à Jura sa voisine.

Et une fois à Jura, on découvre la nature intacte, à l'état sauvage.

Et à Jura, la nature a dépassé l'homme. Les rennes règnent sur l'île.

A Jura l'eau y est si clair que l'on voit les petits poissons virevolter entre les pieds.

A Jura on apprend que George Orwell a choisi ce coin de paradis pour écrire son 1984.

A Islay, on se dit qu'on reviendra.

A bientôt❤


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chocodeline 4871 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines