Magazine Auto/moto

Cadillac Escala 2017

Publié le 06 septembre 2016 par Critiqueauto
Cadillac Escala 2017

Un nouveau concept

Chaque année, à ce temps-ci de l’année, se tient l’un des concours d’élégances les plus prestigieux du monde, à savoir celui de Pebble Beach. C’est donc l’endroit idéal pour les constructeurs de montrer ce dont ils sont capables en matière d’audace. Et comme il s’agit d’un concours où l’audace est un critère de premier rang, certains constructeurs en profitent pour y présenter leur concept les plus fou comme ce fut le cas de Cadillac cette année avec le nouveau concept Escala. Cette berline de grand luxe se veut la vision de ce qu’auront l’air les prochaines voitures que lancera la marque américaine. Elle est à la fois longue et épurée. Son design intérieur est lui aussi d’une grande simplicité. Je crois que c’est là la nouvelle direction qu’entend prendre Cadillac avec ses prochaines voitures de grand luxe.

La Cadillac Escala 2017 mesure 5347 mm, ce qui est presque aussi grand qu’une camionnette pleine grandeur. Elle fait 1455 mm en hauteur et 1948 mm en largeur. Vous pouvez donc comprendre ce que je veux dire lorsque je fais mention du fait que la Cadillac Escala est une grosse voiture.

Un berline aux airs de coupé

Aston Martin Rapide, Audi A7, Mercedes-Benz Classe CL, toutes ses voitures ont pour point commun d’offrir des lignes plus proches de celles d’un coupé même si dans les faits, elles appartiennent à la catégorie des berlines. C’est aussi le cas de la Cadillac Escala 2017.

GM a voulu mettre le paquet avec son concept Escala et c’est pourquoi la voiture propose notamment un toit en verre, des jantes de 22 pouces et d’immenses feux arrière. Bref, elle détonne et se distingue clairement de la masse. Néanmoins, lorsqu’on étudie son design en profondeur, on se rend compte que la Cadillac Escala est en fait beaucoup plus simple qu’elle ne le laisse croire. Le mélange entre quelques éléments simple, mais imposant permet à la voiture de dégager une image d’ensemble qui va bien au-delà de ce qu’elle peut offrir dans l’individualité de ses éléments. Bref, c’est une preuve que certains designers sont capables de réaliser de véritables prouesses stylistiques avec peu.

L’habitacle de la Cadillac Escala reprend le thème de l’extérieur. Tout est à la fois simple, mais impressionnant. Le tableau de bord est imposant, mais il s’intègre naturellement à la planche de bord. Quant à la console centrale, elle propose le nécessaire et mise sur le luxe et le confort de ses matériaux. Ce qui frappe le plus dans la Cadillac Escala, c’est la quasi-absence de bouton. Je crois que GM cherche à nous montrer que l’époque où les voitures de luxe avaient l’air d’un cockpit d’avion de ligne est révolue et qu’on mise désormais sur des écrans tactiles qui intègrent toutes les fonctions que propose la voiture.

Motorisation

Bien que l’Escala ne soit pour l’instant qu’un concept et qu’elle ne se retrouvera d’ailleurs probablement jamais dans les salles de montre, il n’en reste pas moins qu’elle doit se déplacer et c’est pourquoi GM a décidé d’équiper son concept de grande berline de luxe d’une toute nouvelle mécanique. La Cadillac Escala est donc propulsée par un V8 biturbo de 4.2 litres. Aucune donnée technique quant à la puissance et les performances éventuelles de cette mécanique n’a été fournie, mais on peut certainement croire que sa puissance sera supérieure à 500 chevaux. Et contrairement à l’Escala, cette nouvelle mécanique a de fortes chances de se retrouver sur les tablettes des concessions GM d’ici quelques années.

Ce genre de mécanique est offert chez Audi et Mercedes-Benz depuis un bon moment déjà et je suis plutôt excité à l’idée que GM puisse offrir un moulin qui rivalisera avec les meilleurs éléments que puissent offrir ses rivaux allemands. Bref, Cadillac est en bonne position pour devenir la marque luxueux numéro 1.

Résumé

Les concepts sont importants dans le domaine de l’automobile, puisqu’ils permettent aux constructeurs d’exprimer leur créativité, et surtout, d’en mesurer la réaction sur une clientèle éventuelle. Personnellement, je suis de ceux qui croient que l’Escala restera à l’état de concept, mais je ne serais pas surpris de revoir certains de ses éléments sur les prochaines voitures qui sortiront des studios de design du constructeur américain.

Auteur: Jean-Sébastien Poudrier


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Critiqueauto 4676 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines