Magazine

Chroniques de l’ordinaire bordelais. Épisode 200

Publié le 11 septembre 2016 par Antropologia

Le riche

Tout était insupportable dans cette situation, un jour de fête à Bilbao. Un palace, une voiture garée en double file, en plus une Porsche jaune vif, française qui plus est. Immatriculée 75. Ils se croient tout permis. Des employés déchargent les valises et les portent dans le Palace. Pour bien signifier mon irritation je me plante sur le trottoir d’en face, bras croisés.

Descend alors de la voiture, le conducteur, la quarantaine, vêtu d’un tee shirt pendant et d’un jean noir déformé. Il fait semblant de ne pas me voir et s’engouffre dans le Palace. Un autre employé arrive alors et amène la voiture dans un garage, je présume.

Tout redevient normal et je poursuis mon chemin.

Bernard Traimond



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Antropologia 110 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte