Magazine Science & vie

LE POUVOIR DE L IMAGINAIRE(492) :Climato sceptiques et climato imaginatifs....!

Publié le 25 septembre 2016 par 000111aaa

J’ai proposé à mes lecteurs de reprendre les thèmes suivants et de les actualiser compte tenu des découvertes ou résultats plus récents : ( copier-coller) 1 : Le futur de l évolution climatique  et ses conséquences économiques ….Faire la part   de l’imaginaire   et du calculable  probable  ( la suite de ma conférence  PRINCETON de 2013 )

2 :La dualité dans l’Univers   et le parallèle entre le temps et le  concept  du « rien »en  PHYSIQUE

 -----------_______------___________-------------------_____----------

1/ Comme je me suis déclaré intéressé par ce qu’ il publie  ou reçoit sur son site  FACEBOOK ,il est peu de jours  où je ne relève  pas  un article , un C.R  ou  une présentation de livres ou de conférences  signalés par JEAN MARC JANCOVICI  ( et Joëlle LECONTE ) ou de « LUTTER POUR LE CLIMAT » ……..  C’est ainsi que j’arrive à me tenir au courant de l’actualité sur ces sujets …….

I l s avère que depuis ma conférence, certaines initiatives  se sont  précisées,  que s’est tenue la  COP 21  , et  que  certains résultats se sont affinés ….

A l'occasion de son assemblée plénière réunie à Nairobi (Kenya) du 11 au 13 avril  le Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (Giec) a lancé les travaux de son prochain rapport sur les changements climatiques …. N’EN ATTENDEZ POURTANT  PAS DES PUBLICATIONS IMMEDIATES car le GIEC a été échaudé ! En 2018, un rapport spécial sur l'impact d'un réchauffement global de 1,5°C au-dessus des niveaux pré-industriels et sur les trajectoires d'émission de gaz à effet de serre correspondantes. Un autre rapport viendra éclairer les liens entre le changement climatique, les océans et la cryosphère ;;;Enfin un troisième rapport spécial traitera des liens entre le changement climatique, la désertification, la dégradation et la gestion des terres, la sécurité alimentaire, et les flux de gaz à effet de serre dans les écosystèmes terrestres

 Mais surtout il  se révèle à l’occasion de certaines échéances  électorales hexagonales  ,  que des prises de position marquées  s’affirment  bruyamment  …… Comme je  crois  que  cela  ne soit pas  le fait du hasard  et que  les initiatives prévues de la  COP 21   ne plaisent plus maintenant à tout le monde  , je tiens à me démarquer  des climato sceptiques  ,  en affirmant mon soutien  a JM JANCOVICI   dont je me fais le plaisir de vous présenter  l’article paru cette semaine dans les  ECHOS

-------------__________------------_______--------------_______

(copier-coller intégral) : Par un étrange paradoxe, les records de chaleur et de sécheresse ici, ou de précipitations là, semblent favoriser une poussée de doute sur l'influence de l'homme sur le climat. Est-ce à dire que la science serait toujours aussi fragile ? Que nenni ! En fait, même si la température planétaire devait prendre 3 °C ou 4 °C, nous aurons toujours des climatosceptiques, alors que l'effet de serre est connu depuis Fourier (1824), et que l'amplitude d'un réchauffement suivant un doublement du CO2 dans l'atmosphère est connue depuis Arrhenius (1896). Nous en aurons toujours, parce que leur motivation profonde est à chercher ailleurs que dans la science.

Il y a d'abord eu des chercheurs qui ont trouvé dans la contestation publique du travail de leurs collègues un moyen de satisfaire un problème d'ego. Et nous voilà avec quelques Allègre et consorts face à un micro, alors qu'aucun d'entre eux n'a jamais publié le moindre article scientifique qui légitimerait ses propos publics.

Sont ensuite arrivés des dirigeants économiques, dont les intérêts sont heurtés par ce nouveau problème : des « ultralibéraux » (qui n'aiment pas la contrainte quelle qu'elle soit), notamment dans le secteur financier, mais aussi de nombreux patrons du secteur pétrolier, charbonnier et gazier, des constructeurs de voitures et d'avions... Une catégorie proche concerne les dirigeants retraités de grandes entreprises, qui ont contribué à diffuser la consommation de masse pendant les Trente Glorieuses et après. Dur d'admettre que la médaille de ces avancées du XXe siècle a un revers !

A l'autre extrémité de l'échelle sociale, les « gens qui souffrent » sont eux aussi tentés de leur emboîter le pas : accepter le problème, c'est accepter une contrainte supplémentaire, alors qu'ils considèrent (et on peut les comprendre) en avoir bien assez comme cela. Restent encore ceux pour qui la marche du monde est uniquement l'affaire de Dieu, l'homme ne pouvant rien y changer, et qui sont nombreux aux Etats-Unis.

Tout cela peut faire un certain nombre d'électeurs : rien d'étonnant, alors, à ce que les candidats populistes, ou ceux qui chassent sur leurs terres, adoptent des prises de parole conformes à l'avis de leurs électeurs. C'est le contraire qui serait étonnant »

------_____-----_____-----______-----------

En 2013 il m’a fallu plusieurs semaines pour préparer ma conférence   , car je ne disposais que de données climat , populations , énergies fossiles  etc.   parfois  trop antérieures  à 2012 ….C ‘était alors le plein boom  aux  USA  sur le shale gas ( gaz de schistes )  et je ne voulais pas me faire sèchement contrer  par les  fans américains présents  ….Après une séance à «  blanc » , mon fils  m en a fait couper un bon tiers  pour rester dans un cadre de vulgarisation  techniques entre  «  gens du monde » !!!Si j’ avais à la reprendre, je le ferais non plus dans le cadre de l Association des francophones du  NEW JERSEY  ou de PRINCETON   mais dans le cadre de l’ Université  …..Pour l’heure et les articles qui vont suivre  je ne vais vous en présenter que quelques aspects  de la «  mouture  rajeunie »

 A suivre


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


000111aaa 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine