Magazine Humeur

Le bout du temps

Publié le 25 septembre 2016 par Triton95

Si l’âge de la retraite a été reculé, parait-il pour améliorer nos comptes sociaux, il s’agit bien plus d’une demande du haut de la société qui souhaite conserver une place acquise, en fin de carrière, que du reste de la société. 65% des français sont contre le recul de l’âge de la retraite, et ils ont raison. Ne serait-ce que pour offrir quelques places supplémentaires aux jeunes.

J’ai souvent été surpris par les réflexions de retraités : enfin un peu de liberté, le travail fut un esclavage. La vie est si contrainte, que l’on aspire à un temps de liberté, pour s’appartenir, pour mettre fin à d’harassants mouvements pendulaires quotidiens, entassés dans trains de banlieue, à toutes ces contraintes, tenant tant au faire qu’au savoir-être.

Le retrait n’est pas une mort, mais le temps de pouvoir faire autre chose. On a souvent dû étudier ce qui était nécessaire pour l’insertion professionnelle, on a souvent dû habiter là où l’on ne voulait pas habiter, pour des raisons professionnelles, on a souvent dû renoncer à toute créativité pour se couler dans un moule, renoncer à réaliser des œuvres, parce qu’elles ne pouvaient nous permettre de vivre et ont été parfois vues comme une dangereuse perte d’un temps qui aurait pu être consacré au travail (mais que penser de ce temps perdu devant la télé, la pub, dans les transports ?).

L’homme est un animal social, mais jusqu’où ?



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Triton95 146 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines