Magazine Côté Femmes

Dans les coulisses du Fantôme de l’Opéra à Mogador

Publié le 26 septembre 2016 par We Are Girlz @we_are_girlz

C’est l’événement de l’année pour tous les fans de comédies musicales: pour la première fois en 30 ans de représentations, le « Fantôme de l’Opéra » va se jouer à Paris, dès le 13 octobre au Théâtre Mogador.

Et puisque nous sommes très chanceuses et que Stage Entertainment est très sympa, nous avons été conviées à faire un tour dans les coulisses de ce spectacle qui s’annonce lyrique, romantique et grandiose. Au programme: visite des coulisses, rencontre avec les couturières, les musiciens, les techniciens ou encore l’adaptateur des chansons en français, répétitions générales, et quelques surprises…

Notre visite a commencé en haut du foyer du théâtre qui a été transformé en atelier couture pour entreposer et terminer de préparer les 300 costumes qui serviront aux 37 comédiens et danseurs sur scène. On y apprend qu’il faut vaporiser de la vodka sur nos vêtements si on veut enlever toute mauvaise odeur, ou bien encore que les comédiens n’ont que 14 secondes en moyenne pour se changer derrière le rideau !

Coulisse des costumes de chacun des 37 acteurs du #Fantomedelopera qui doivent se changer en 14sec ! pic.twitter.com/QccFweAoov

— We Are Girlz (@We_Are_Girlz) 15 septembre 2016

De là, nous filons une première fois dans la salle de répétition pour y trouver les créateurs du show original à Broadway, en train de donner leurs directions aux acteurs français, pour leur dire où se placer et comment agir. Et nous y découvrons déjà de sacrées grosses voix !

Deuxième étape: les coulisses des répétitions ! #lefantomedelopera pic.twitter.com/dvtmVQyCeM

— We Are Girlz (@We_Are_Girlz) 15 septembre 2016

Ensuite, plus calmement nous allons à la rencontre du chef d’orchestre et de ses musiciens qui seront 14 chaque soir en fosse pour assurer la musique en live. Ils répètent 2 partitions, l’une très lente, l’autre beaucoup plus enjouée qui semble difficile à suivre. Au total, ce sera plus de 2h15 de musique ininterrompue à laquelle nous aurons le droit durant le spectacle.

2h15 de musique live pendant #LeFantomeDeLopera il faut donc répéter et répéter ! pic.twitter.com/6M4luNZ3dC

— We Are Girlz (@We_Are_Girlz) 15 septembre 2016

De là, nous filons dans l’endroit que nous attentions tous le plus : la salle de spectacle ! On y découvre alors les décors splendides et dorés qui ornent la salle. La scène a été complètement défaite et recréée après Cats, très largement descendue pour que les premiers rangs puissent profiter du spectacle au maximum. En effet, on nous a promis des scènes avec un bateau, des orgies en tous genres, de faux éléphants suspendus en coulisse, un lac recréé en live, etc Le tout dans plus de 22 plateaux différents et quelques 300 bougies qui seront posées partout chaque soir. Bref, du grand spectacle !

scène mogador fantôme opéra

Le mieux dans l’histoire, c’est que nous avons eu droit de monter sur scène pour voir ce que les comédiens ressentaient. Je confirme qu’ils ne voient pas grand chose de cette salle impressionnante, toute en hauteur, à cause de la lumière braquée sur eux. En revanche, la scène et l’espace pour bouger m’ont au final parut minuscules une fois que j’y étais, et je me dis que c’est un exploit que 37 personnes puissent y danser en même temps.

dsc05663

Après cela, nous avons pu avoir une discussion avec l’adaptateur français des chansons de la comédie musicale. Tout jeune, il nous a raconté et nous a fait une démonstration des différentes étapes de traduction pour retranscrire au mieux le texte, les émotions et la musique de ce qui existe déjà. Il nous avoue s’être beaucoup basé sur le livre de Gaston Leroux et d’être encore en train d’ajuster certains textes, même si les acteurs lui en veulent beaucoup de changer ce qu’ils ont déjà appris par coeur !

adaptation française fantôme de l'opéra

Pour continuer dans les surprises, nous pénétrons ensuite dans une salle où nous attend…le Fantôme en personne ! Nous y découvrons l’acteur-chanteur islandais, Gardar Thor Cortes, qui interprète le rôle principal. S’il a déjà joué dans cette pièce à Londres, il nous raconte sa difficulté à apprendre le texte en français, en phonétique, pour le chanter au mieux. D’autant plus que jouer avec un masque sur le visage amplifie le besoin de faire passer les émotions par la voix ou le langage du corps. Il précise également qu’il lui faut entre 2 et 3h de pose de maquillage avant de monter sur scène. Il n’a pas encore visité l’opéra de Paris, le lieu même où se situe l’intrigue de l’histoire, mais il semblerait qu’une sortie de groupe avec la troupe soit pour bientôt…

gardar thor cortes fantome de l'opéra

Enfin, nous nous dirigeons de nouveau vers la salle de répétition où nous attend la troupe pour la performance de deux chansons: « All I ask of you » (« C’est tout ce qu’il me faut ») et « Mascarade » avec tout le monde. Il n’en fallait pas plus pour nous faire définitivement attendre avec beaucoup d’impatience le lancement du spectacle le 13 octobre. Comme dernier salut, la troupe nous convie sur la scène, où ils nous disent au revoir et à bientôt et où ils chantent Joyeux anniversaire à la comédie musicale qui fête cette année ses 30 ans de représentations ininterrompus.

troupe fantôme de l'opéra

Souhaitons le même succès à l’adaptation française que vous pourrez découvrir très vite et pour laquelle vous pouvez déjà réserver vos places ici. Et pour tout le monde, voilà un très léger récapitulatif de cette soirée incroyable en photo et vidéo :


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


We Are Girlz 12734 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine