Magazine Santé

OCYTOCINE: Hormone de l'amour ou de tout un état d'esprit? – Social Cognitive and Affective Neuroscience

Publié le 26 septembre 2016 par Santelog @santelog

OCYTOCINE: Hormone de l'amour ou de tout un état d'esprit? – Social Cognitive and Affective NeuroscienceL’hormone ocytocine a été surnommée hormone de l’amour parce que sa production est principalement rattachée à des étapes maternelles l’accouchement et l’allaitement. Mais l’ocytocine est plus généralement un neurotransmetteur présent dans la plupart des zones du cerveau. Cette nouvelle recherche suggère que l’hormone pourrait également soutenir la spiritualité. Une spiritualité, qui reste à définir en fonction de chacun.

L’ocytocine ou  » hormone de l’amour  » est produite naturellement dans le corps. Produite par l’hypothalamus, elle agit comme une hormone et un neurotransmetteur, qui affecte de nombreuses zones du cerveau. Sa production est stimulée pendant les rapports sexuels, l’accouchement et l’allaitement. Du coup, l’hormone est envisagée dans la prise en charge de la dépression post-natale. Des recherches récentes ont mis en évidence le rôle de l’ocytocine dans la promotion de l’empathie, de la confiance, des liens sociaux et de l’altruisme, y compris dans les troubles psychiatriques. L’ocytocine a également été documentée pour ses promesses dans la prise en charge de l’autisme et sa capacité à renforcer la maitrise de soi, en particulier dans le contrôle des apports alimentaires. Enfin, l’hormone semble jouer un rôle primordial dans la réponse à la douleur. A la lecture de tous ces bénéfices, ce nouvel atout, en faveur de la spiritualité, ne surprend pas. D’autant que dans la notion de spiritualité, intervient l’interconnexion avec les autres,  » les choses de la vie  » et la nature, des sentiments qui ont été pris en compte dans cette étude.

Pour tester comment l’ocytocine pourrait influencer la spiritualité, les chercheurs de la Duke ont administré l’hormone ou un placebo à un groupe de 83 participants de sexe masculin. Les participants ayant reçu l’ocytocine s’avèrent plus susceptibles,

·   de dire ensuite que la spiritualité est importante dans leur vie et que leur vie a un sens et un but. .

·   de se déclarer interconnectés avec d’autres personnes et les choses de la vie,

·   d’être en accord avec des affirmations du type :  » il existe une conscience supérieure ou une spiritualité permet de faire le lien entre les personnes « .

·   Et lorsque les participants sont invités à une séance de méditation, les participants du groupe ocytocine semblent éprouver des émotions plus positives au cours de la méditation, dont la gratitude, l’espoir, l’inspiration, l’intérêt, l’amour et la sérénité.

ØCependant tous les participants ayant reçu de l’ocytocine n’y sont pas sensibles de la même manière. Ici, intervient un gène, CD38, un gène qui régule la libération de l’ocytocine à partir des neurones hypothalamiques dans le cerveau.

L’étude ayant été menée chez des hommes, il reste à reproduire ces résultats aussi chez les femmes. Cependant, la spiritualité est complexe et dépend de nombreux facteurs, ici l’ocytocine semble renforcer ces croyances et non pas modifier nos perceptions du monde et notre vision de la vie. Bref des résultats peu surprenants en regards des effets déjà documentés de l’hormone, et qui dépendent donc aussi de la définition que chacun donne à la spiritualité.

Source: Social Cognitive and Affective Neuroscience 2016 doi: 10.1093/scan/nsw078 Effects of oxytocin administration on spirituality and emotional responses to meditation

OCYTOCINE: Hormone de l'amour ou de tout un état d'esprit? – Social Cognitive and Affective Neuroscience
Plus de 15 étudessur l’Ocytocine


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 70621 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine