Magazine Santé

CANCER du SEIN: L'exercice réduit la fatigue et booste la condition physique – Cochrane Library

Publié le 27 septembre 2016 par Santelog @santelog

CANCER du SEIN: L'exercice réduit la fatigue et booste la condition physique – Cochrane LibraryLa pratique d’un exercice physique adapté est aujourd’hui recommandée à tous les stades d’un cancer du sein. De nombreuses études ont en effet suggéré que l’activité physique participe à atténuer le stress et la détresse émotionnelle. Ce nouvel examen de la littérature, de la Cochrane Library, précise les effets de l’exercice physique en cas et durant le traitement adjuvant du cancer, sur les résultats du cancer du sein même (récidive et mortalité) et sur la qualité de vie des patientes. Ce nouvel examen du Cochrane Breast Cancer Group confirme certains avantages de l’activité physique mais identifie aussi un manque de preuves pour d’autres résultats.

L’objectif était d’évaluer l’effet des interventions d’exercice aérobie ou de résistance pendant le traitement adjuvant du cancer du sein sur les effets secondaires liés au traitement comme la fatigue physique, la réduction de la qualité de vie, la dépression et le dysfonctionnement cognitif.

Les chercheurs ont mené une revue de la littérature publiée sur le sujet jusqu’à 2015 et inclus des essais contrôlés randomisés qui examinaient l’exercice aérobie ou de résistance chez les femmes suivant un traitement adjuvant (radiothérapie, chimiothérapie) du cancer du sein, puis extrait et combiné les données, selon la méthodologie Cochrane. En fin de compte, le groupe de travail a retenu 32 études portant au total sur 2.626 femmes dont l’analyse combinée révèle des preuves d’efficacité de l’exercice physique pendant le traitement adjuvant du cancer du sein sur:

·   la forme physique (15 études; 1.310 femmes; preuves de qualité modérée),

·   la réduction de la fatigue (19 études; 1.698 femmes, preuves de qualité modérée).

·   peu ou pas d’amélioration sur la qualité de vie liée à la santé (1 étude, 68 femmes; preuves de faible qualité),

·   une légère amélioration de la qualité de la vie associée au site spécifique du cancer (4 études; 262 femmes; preuves de faible qualité),

·   une amélioration de la fonction cognitive (2 études; 213 femmes; preuve de mauvaise qualité),

·   peu ou pas de différence dans les niveaux de dépression (5 études; 674 femmes, preuves de qualité modérée).

ØEnfin, 7 études rapportent de rares événements indésirables.

Ainsi, la pratique de l’exercice pendant le traitement du cancer du sein peut être validée comme une intervention de soutien qui permet de réduire la de fatigue, d’améliorer la condition physique mais qui apporte des résultats mitigés sur la qualité de vie et la dépression. L’exercice semble aussi améliorer légèrement la fonction cognitive des patientes. Cependant, l’hétérogénéité des études est considérable en ce qui concerne les traitements et les types d’interventions. D’autres recherches restent donc nécessaires pour déterminer, au-delà de ces bénéfices confirmés, les autres avantages de l’exercice pendant le traitement du cancer du sein. Il s’agit enfin d’identifier précisément les caractéristiques optimales du type d’exercice, de son intensité et de sa fréquence selon les patientes et leur traitement adjuvant.

Source: Cochrane Library 21 September 2016 DOI : 10.1002/14651858.CD005001.pub3 Exercise for women receiving adjuvant therapy for breast cancer

CANCER du SEIN: L'exercice réduit la fatigue et booste la condition physique – Cochrane Library
Lire aussi:

CANCER du SEIN: L’exercice dissipe le chemobrain et éclaircit la mémoire

EXERCICE PHYSIQUE: 1 heure par jour au moins prévient le cancer du sein

CANCER du SEIN: Promouvoir encore l’exercice physique après le diagnostic


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 70620 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine