Magazine Santé

FIBROMYALGIE et AROMATHÉRAPIE: Les huiles essentielles peuvent-elles soulager? – Journal of Musculoskeletal Pain

Publié le 16 octobre 2016 par Santelog @santelog

FIBROMYALGIE et AROMATHÉRAPIE: Les huiles essentielles peuvent-elles soulager? – Journal of Musculoskeletal PainDepuis des millénaires, les huiles essentielles sont utilisées pour leur pouvoir curatif. Alors que l’aromathérapie est reconnue comme efficace pour soulager spécifiquement différents maux, on peut se poser la question de son efficacité sur différents symptômes associés à la fibromyalgie, dont la douleur, la fatigue ou l’anxiété. Cependant, si quelques blogs spécialisés recommandent son usage aux patients fibromyalgiques, on dispose d’encore peu de données scientifiques d’efficacité et de …toxicité.

Pour : on connait mieux, à travers la littérature et notamment cette étude publiée dans Journal of Musculoskeletal Pain, l’huile essentielle O24. Indiquée pour soulager les douleurs musculaires et articulaires liées à l’arthrite, aux rhumatismes, aux spasmes, à l’inflammation et au stress, elle peut également réduire la fatigue associée à la fibromyalgie. Essentiellement à base de camphre, O24 est une huile médicinale dérivée de d’un arbre tropical, Cinnamonium camphora, de la famille du laurier. Sa formulation agit en inhibant la sécrétion de neurotransmetteurs, les catécholamines, impliqués dans la transmission des signaux de douleur et en contribuant à guérir les tissus nerveux endommagés, une caractéristique de la fibromyalgie. Cet essai mené sur 153 sujets souffrant de fibromyalgie, traités en application topique pendant un mois montre une réduction de la douleur nocturne, une amélioration de la force de préhension et du seuil de la douleur. Bref, l’essai conclut à un effet clinique important des huiles essentielles O24 topiques dans la fibromyalgie.

Peu concluant : une autre étude menée chez 53 femmes fibromyalgiques, âgées en moyenne de 54 ans, a évalué les effets des huiles essentielles O24 (n=20) vs huiles placebo (n=23), utilisées en combinaison avec un programme d’exercice adapté, de 12 semaines, sur la capacité d’exercice, la performance physique, la fonction physique et la douleur. Les femmes ont été formées à l’application de l’huile avant l’exercice, à l’heure du coucher, les jours d’exercice. Le programme d’exercice comportait des séances de groupe animées par un professionnel et des séances à domicile. L’analyse constate :

·   l’absence de différence de capacité d’exercice entre les 2 groupes, après 12 semaines,

·   l’absence de différence d’intensité de la douleur,

·   l’absence de différence de fonction physique,

·   mais une amélioration de la performance physique. Bref, les conclusions de cette étude sont mitigées, d’autant que l’amélioration de la performance physique peut être attribuable à l’exercice comme à la combinaison huiles essentielles et exercice physique.

D’autres études suggèrent l’efficacité, mais souvent modérée de certaines huiles essentielles pour soulager des douleurs de l’arthrite, de maux de dos, voire de douleurs gynécologiques de type dysménorrhée. Bref, la preuve reste limitée. Sur différents sites spécialisés on retient néanmoins les différentes huiles associées au soulagement de différents maux.

Quelques huiles suggérées pour soulager les symptômes :

·   la douleur : Lavande et lavande aspic, marjolaine, petit-grain, romaine et camomille, sauge sclarée, citronnelle, hélichryse, menthe poivrée, gingembre et poivre noir. La combinaison lavande fleurs de Spike et helichrysum crée une synergie anti-inflammatoire.

·   le stress et l’anxiété: Rose otto, encens, sauge sclarée, orange douce, bergamote, pamplemousse, ylang ylang, bois de santal, néroli, marjolaine, petit-grain, mandarine, lavande, géranium rose, mandarine et jasmin.

·   La fatigue : menthe poivrée, eucalyptus, romarin, basilic et géranium.

·   Les troubles du sommeil : lavande, néroli, jasmin, marjolaine, camomille romaine, en diffusion dans la chambre ou avec quelques gouttes sous l’oreiller.

·   L’angoisse, le sentiment d’insécurité : l’encens, lavande, rose, mandarine, néroli et helichrysum.

·   Les maux de tête : lavande, menthe, marjolaine, camomille romaine à inhaler ou avec quelques gouttes sur le cou ou les tempes.

Ainsi, les preuves restent encore insuffisantes et de nouvelles recherches doivent encore confirmer l’intérêt des huiles essentielles précisément dans la réduction des symptômes de la fibromyalgie. Cependant, ces quelques données suggèrent que huiles essentielles pourraient être bénéfiques aux patients fibromyalgiques. Si elles ne vont pas  » traiter  » la maladie, elles pourront contribuer à soulager certains symptômes, mais parfois très temporairement. Ces huiles essentielles peuvent être utilisées dans le bain, en application topique, corps, libérées dans l’air par diffuseur ou en inhalation. En massage ou application topique, il est recommandé d’utiliser une huile de support (comme l’huile de noix de coco) qui se fond avec l’huile essentielle.

Enfin, l’utilisation d’une huile essentielle n’est pas anodine et doit faire l’objet du conseil de votre pharmacien. Certaines officines peuvent réaliser les

préparations aux huiles essentielles.

Sources:

Journal of Musculoskeletal Pain 2007 DOI: 10.1300/J094v15n01_03 Effects of Topical O24 Essential Oils on Patients with Fibromyalgia Syndrome: A Randomized, Placebo Controlled Pilot Study

The Journal of Alternative and Complementary Medicine 2007 DOI: 10.1089/acm.2007.0551 Effects of Topical Essential Oil on Exercise Volume After a 12-Week Exercise Program for Women with Fibromyalgia: A Pilot Study

Fibromyalgia News Today Sept, 2016 Fibromyalgia and Essential Oils

FIBROMYALGIE et AROMATHÉRAPIE: Les huiles essentielles peuvent-elles soulager? – Journal of Musculoskeletal Pain
Plus de 30 études sur la Fibromyalgie


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine