Magazine High tech

Samsung Gear VR – premier contact avec la réalité virtuelle

Publié le 16 octobre 2016 par Gamesngeeks @gamesngeeks

Nous avons eu la chance de pouvoir tester à la rédaction le samsung Gear VR une petite dizaine de jours.

Ne pouvant résister à l'envie de vous faire partager notre expérience voici une petite review de notre premier contact avec la réalité virtuelle. Prêt à plonger avec nous ?

Le monde des casques de réalité virtuelle se divise en deux, ceux qui ont un pistolet et ceux qui ont une pelle ... ah non excusez moi c'est une autre review ça 🙂

Plus sérieusement, le monde de la VR se compose de casques " haut de gamme " embarquant leur propre écran et leur propre hardware, c'est l'Oculus Rift, le HTC Vive ou le PSVR (que nous testerons peut-être bientôt) et de casques plus simple, utilisant votre téléphone (si tant est que celui-ci soit assez puissant) comme moyen de vous faire vivre une expérience 3D à 180°.

Samsung Gear VR – premier contact avec la réalité virtuelle

Car oui, la VR n'est rien d'autre que la combinaison de la 3D (en stéréoscopie) et d'un angle de vue à 180° (avec un gyroscope) et ça tombe bien, votre téléphone gère ces deux aspects !

Cette dernière catégorie est partagée entre les plus basiques : les cardboards de chez Google ou Carrefour à moins de 10€ et les casques un peu plus évolués, apportant quelques fonctionnalités supplémentaires : réglage de la vue, capteur de proximité, store d'applications, etc...

Samsung Gear VR – premier contact avec la réalité virtuelle

Le Gear VR fait partie de ceux-là.

Un casque, deux lentilles, un capteur de proximité une molette de réglage de la vision, quelques sangles et un port USB composent ce casque made in samsung. Et le plus important me direz-vous : votre téléphone !

Samsung Gear VR – premier contact avec la réalité virtuelle

C'est effectivement le cœur du dispositif, toute la partie " hardware " : graphique, processeur, alimentation est entièrement dévolue à votre smartphone qui pour l'occasion devra se révéler assez puissant, et c'est pour cette raison que le gear n'est compatible qu'avec les flagships de la marque que sont actuellement le S6 et le S7. Celui-ci viendra s'insérer dans le port USB (à gauche) et sera maintenu par les deux " crochets " plastiques à chaque extrémité.

Samsung Gear VR – premier contact avec la réalité virtuelle

Rentrons maintenant dans le vif du sujet.

C'est parti, on se lance et on enfile ce drôle d'appareil qui ne manquera pas de faire sourire votre entourage une fois enfilé. Par ailleurs, et même si cela semble évident, je préfère vous prévenir, votre sens de la vue sera totalement occulté et le décalage entre votre vision et votre environnement extérieur peut être un peu perturbant....pour vous et pour les autres, car le VR est une expérience très individuelle ne laissant que peu de place au partage et à la convivialité. C'est également frustrant pour l'entourage !

Samsung Gear VR – premier contact avec la réalité virtuelle

Premier barrage : votre smartphone a détecté que vous utilisiez un Gear VR et va vous demander de télécharger l'oculus store avant toute utilisation. Alerte pour nos amis paranoïaque de la donnée personnelle, l'oculus store vous demandera de vous créer un compte, on aurait apprécié que celui-ci se connecte via la compte Google ou Samsung de l'appareil. Samsung a fait le choix, pas idiot, d'utiliser le store d'Oculus (qui a été développé pour son Rift) pour ne pas avoir à développer son lot d'applications et pour permettre à ses utilisateurs de vivre une expérience VR la plus riche possible.

Une fois cette étape passée, on peut enfiler de nouveau le casque et tomber sur l'interface Samsung Oculus. Première impression qui ne partira jamais : C'EST FLOU ! Vous tournerez sans doute comme nous de nombreuses fois la molette de réglage, mais ne perdez pas trop de temps, au mieux la partie centrale sera lisible et les bords totalement flou, c'est comme ça ...

Deuxième impression : C'EST PIXELISE ! et là encore, ça ne partira pas puisque c'est inhérent au matériel utilisé. Votre dalle est divisée en deux, en mode stéréoscopique et à moins d'avoir un écran 4K, vous n'aurez pas de HD à chaque œil. C'est cependant le point le moins gênant, le flou étant à mon sens nettement plus embêtant.

Samsung Gear VR – premier contact avec la réalité virtuelle

Les 5 premières minutes sont relativement impressionnantes tout de même lorsque vous n'avez jamais goûté à la VR. On se surprend à tourner la tête dans le salon Samsung/Oculus qui sert de hub et de lanceur d'applications, et les premières impressions de 180° sont sympathiques. Puis vendra le tutorial qui vous aidera à prendre en main le pavé tactile vous permettant d'interagir avec l'environnement que ce soit pour la navigation, la sélection ou les jeux.

Ce pavé est utile sans pour autant être réellement pratique, situé sur le côté droit du casque, il est parfois assez compliqué à trouver, surtout lorsque vous en avez besoin rapidement comme certains jeu le réclame. Et justement, en parlant de jeux, qu'est ce qui nous est proposé via ce fameux oculus store ?

4/ Les applications proposées

Comme nous le disions plus haut, Samsung s'est associé à Oculus, non pas pour la partie matérielle mais pour la partie soft et applications, et ça se voit !

Le catalogue est riche et varié mais ..... contient peu de contenu gratuit et reste laborieux dans sa navigation méandreuse. Il est compliqué de trouver ce qu'on l'on veut et surtout de faire le lien entre le store et ses applications en mode VR ou en mode non VR, l'interface n'étant plus du tout la même, on se perd dans ce qui est disponible, téléchargé, ou non téléchargé.....bref peu intuitif.

Samsung Gear VR – premier contact avec la réalité virtuelle

Pour nos besoins, nous nous sommes limités à quelques petits jeux gratuits tel que Bait! un jeu de pêche assez sympathique à jouer en famille. Petite aparté d'ailleurs pour vous dire que le gear VR est assez intuitif dans sa prise en main, la meilleure preuve étant la facilité avec laquelle les enfants prennent en main le dispositif pour finalement le maîtriser en quelques secondes.

Pour le reste, je ne vous cache pas qu'il est compliqué d'improviser une session de VR en famille pour regarder des vidéos du store. Celles-ci pèsent en effet un bon poids (comptez 4.5G pour 20min) et aucune n'est pré-chargée dans votre téléphone. Quand, comme nous à la rédaction, vous avez un débit faible (8Mo), il faut bien anticiper vos envies !

Alors vous me direz " il reste toujours le streaming " et je vous répondrai que le problème est le même. Du fait d'un débit très faible, les quelques films " streamables " saccadent, freezent et finalement gâchent l'expérience, dommage.

Heureusement, vous pourrez trouver ça et là sur le net des films à télécharger que vous pourrez ensuite lire avec un player adapté au format (la rédaction vous recommande d'ailleurs " moon player " qui est le seul à avoir réussi à lire tous nos contenus) et vous pourrez enfin vous plonger dans un univers en 3D à 180° assez bluffant mais malheureusement vite gâché d'une part par le côté flou et d'autre part par les pixels tout deux omniprésents dans toutes circonstances, dommage.

Le samsung Gear VR est un premier contact intéressant avec la réalité virtuelle SI et SEULEMENT SI vous disposez déjà d'un terminal compatible, à savoir un smartphone samsung de la génération S6 / S7, puisqu'il suffira de rajouter une centaine d'euros seulement contre les quelques 900€ que vous coûteraient les fleurons de chez Oculus ou HTC.

Samsung Gear VR – premier contact avec la réalité virtuelle

Le produit en lui-même est bien fini et confortable et l'oculus store permet d'avoir beaucoup de contenus à portée de main MAIS au final, il y a peu de choses gratuites et le casque offre peu de fonctionnalités si ce n'est un réglage purement mécanique de la vision (qui joue simplement sur l'écartement entre le téléphone et les lentilles) et un pavé tactile pour interagir. On peut se demander quelle est la réelle plus value avec un simple cardboard à trois euros qui vous apportera finalement un avant-goût sympathique et rigolo de la VR qui vous occupera quelques heures le dimanche après-midi en famille ou entre amis ... tout comme le Gear VR.

Enfin, la VR aura une réelle plus value lorsque les écrans seront d'une résolution bien supérieure (4K / 8K) et permettront une immersion bien plus convaincante. Pour l'instant, l'immersion à 180 degrés en POV est bluffante certes mais largement ternie par les pixels largement visibles et le flou global, vraiment dommage car on sent qu'on est pas loin d'une expérience utilisateur sensationnel.

Cet article a été lu (19) fois

Samsung Gear VR – premier contact avec la réalité virtuelle

PR de Games & Geeks, chroniqueur Hearthstone, testeur xbox one et culture Geek. Retrouvez moi sur twitter "@lestatjon" pour prolonger la discussion / Gamertag : "Lestat Lordjon"


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gamesngeeks 3944 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte