Magazine Humeur

La plaie mate et les 6 nains

Publié le 17 octobre 2016 par Delanopolis
Christiane Chavane a vu le débat. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle n'a pas été convaincue ! LA PLAIE MATE ET LES 6 NAINS Oui, six parce que le 7e a disparu de la liste et n’a pas participé au débat.

Les deux favoris restent Prof-Ali-Juppé, qui a parlé pour ne rien dire tout le long du débat et Simplet-Sarkozy qui a fait le clown comme d’habitude. Ils sont talonnés par Timide-Fillon qui voudrait bien prendre la première place mais n’ose pas voler dans les plumes de son ex mentor Sarkozy. Poisson est devenu Joyeux depuis que la presse l’a découvert. Dormeur-Lemaire a bien réussi à assoupir son auditoire, et Copé a joué les Grincheux de service. Il faut dire qu’après avoir gagné de peu la direction de l’ex UMP et s’être vu virer par le tandem Sarkozy-Fillon, qui lui a fait porter le chapeau Bygmalion alors qu’il ne l’avait pas acheté, ça énerve.

Nous réserverons donc le nom d’Atchoum à Mariton puisqu’il a été évacué, certains de ses parrainages ayant été invalidés.

Quant à la plaie-mate (ce n’est pas une faute d’orthographe) : le quota féminin qui n’honore pas les femmes, on ne la présente plus. L’incontournable NKM que la presse voudrait faire passer pour la Thatcher française alors que c’est plutôt la bobo-verdâtre de passage. La seule à ne pas vouloir supprimer l’ISF ne peut pas prétendre au titre de libérale. L’oie qui nous a vendu le principe de précaution sous le gouvernement Chirac /Juppé avec cette phrase magnifique : « depuis 1789, nous avons abusé de la liberté », la Madone des métros Parisiens et de leurs moments de charme, la brillante instigatrice de cette escroquerie baptisée Ecotaxe que les socialistes n’ont fini par arrêter que par crainte des bonnets rouges…

Du reste, de liberté, dans ce débat, on en a très peu parlé voire pas du tout. C’était assez soporifique et ça m’a peut-être échappé, mais il me semble que je l’aurais remarqué tant ce mot ne figure plus au vocabulaire de nos politiciens, sauf pour la plomber.

Si je devais donner des points sur le programme de tous ces gens, c’est Copé qui aurait ma préférence, parce qu’il semble le plus décidé à agir au lieu de parler. Fillon a des propositions acceptables mais tant qu’il ne montre pas les crocs, je n’arrive pas à le prendre au sérieux. Pendant cinq ans il a subi les caprices et les délires de Sarkozy et n’a pas pipé mot. Pourquoi n’a-t-il pas démissionné ? Il serait maintenant tout à fait crédible. Non, d’ailleurs il serait peut-être à la place de Hollande. Ce manque de courage augure mal de ses futures actions de président.

Je ne dirai pas de mal de Poisson, il a de bonnes idées et d’autres que je ne peux pas accepter, comme le revenu universel. Je le mettrai en 3e position à condition qu’il renonce à cette absurdité.
Lemaire ne mérite que l’ignorance. Il a été ministre, personne ne se souvient de ce qu’il a fait.

Quant-à NKM, elle se trompe de primaire, sa place est au PS ou chez EELV. Sarkozy on l’a vu à l’œuvre pendant 5 ans : plus de 95 milliards de pression fiscale supplémentaire sans résoudre aucun problème, exactement ex-aequo avec Hollande. Ajoutons la discrimination positive à tous les étages, le copinage avec la voyoucratie du capitalisme de connivence, la guerre en Lybie et le retour à l’OTAN. Cette trahison-là, je ne la lui pardonnerai jamais alors qu’il aurait fallu tout faire pour obtenir une organisation stratégique Européenne indépendante des USA. Sans compter le noyautage des ministères par tous les caciques du socialisme, à qui pourtant il ne devait rien. J’oubliais la forfaiture de la constitution européenne passée en douce alors que nous avions voté contre. Et il veut nous faire croire que maintenant, il va faire ce que nous attendions de lui il y a dix ans ? Prendre les gens pour des cons, ça marche un temps, mais il ne faut pas abuser.

Et Juppé dans tout ça ? Le repris de justice ? Dans quel pays est-ce qu’un repris de justice avec un casier judiciaire ose se présenter à la magistrature suprême ? Je n’oublie pas non plus comment il a traité Madelin lorsqu’il a été nommé premier ministre de Chirac. Ni, une fois celui-ci parti, comment il a augmenté les impôts, déplafonné l’ISF au lieu de le supprimer, augmenté la TVA, la CSG, créé la CRDS pour 13 ans (mais les 13 ans sont passés et elle est toujours là) et comment au bout de deux ans cet âne bâté a poussé Chirac à dissoudre l’Assemblée pour qu’on se farcisse un Jospin. Lui aussi s’est trompé de primaire, sa place est au PS. Ou au PCF.

Autrement dit nous devons tout faire pour éviter le pire, et le pire c’est un second tour Juppé-Sarkozy. Ces deux-là sont des dangers publics. Que Fillon se décide à faire entendre sa voix, qu’il dise ce qu’il a sur le cœur, et il fera un excellent candidat. Sinon le challenger le plus crédible est Copé, mais pour le moment il est trop bas dans le classement pour espérer passer le premier tour.

Il y a deux autres débats, ces deux-là se montreront-ils à la hauteur et la presse sera-t-elle assez honnête pour ne pas voter à la place des militants ?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delanopolis 94237 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines