Magazine Info Locale

Restitution publique - Incarnation de l'invisible /Cie Manque Pas d'Airs

Publié le 18 octobre 2016 par Mainsdoeuvres

Après la trahison au cours d’un repas de famille inspiré de la cène dans Et le coq chanta..., l’humiliation à travers un chemin de croix contemporain dans D’autres le giflèrent, Alexandra Lacroix et la Compagnie Manque Pas d’Airs approfondissent leur exploration thématique des Passions de Bach avec Incarnation de l’invisible, processus de création sous la forme de laboratoires de recherche scénique et musicale qui aboutira à la création du troisième et ultime spectacle de leur triptyque au cours de l’automne 2017.

Ils font ellipse du sujet principal pour s’intéresser à ce qui l’entoure, à ceux qui l’entourent, à ce qui reste et à ceux qui restent, à ce qui est invisible… Lors d’un laboratoire d’une semaine à Mains d’Oeuvres, ils vont chercher, tester, découper, assembler, creuser la musique de Bach pour y chercher les empreintes d’un corps supplicié, enseveli puis disparu...
Un travail en cours qui prend la forme d’une recherche, une quête, une enquête à partager avec eux !

DISTRIBUTION
Alexandra Lacroix, mise en scène
Christophe Grapperon, direction musicale
Magali Léger (soprano), François Rougier (ténor et saxophone), Julien Bréan (basse), Cyrille Métivier (violon et trompette), Clara Mühlethaler (violon et alto), Jean-Christophe Marq (violoncelle), Natalia Jaime Cortez (performance)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mainsdoeuvres 11250 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine