Magazine Info Locale

Collectif Ascidiacea

Publié le 18 octobre 2016 par Mainsdoeuvres

BIOGRAPHIE

Ascidiacea est un collectif artistique rattaché à l’Ensemble de Musique Interactive (EMI).

Le collectif Ascidiacea est à ce jour composé de 6 membres issus de deux types de formations différentes, soit dans la recherche en sciences sociales au travers d’un cursus mené à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS), ou au travers d’une formation aux métiers du son et de l’informatique musicale (INA/GRM). Créé en 2015, le Collectif Ascidiacea se donne pour but d’envisager de nouvelles échappées artistiques et/ou éducatives concernant la perception du son dans son environnement.

Au terme de projets mêlant univers artistiques, perspectives esthétiques ou anthropologiques et innovations techniques, nous aspirons à amener chaque spectateur à réorganiser sa perception auditive au travers d’installations interactives. Pour chaque événement auquel nous participons, nous créons une installation adaptée au lieu d’exposition. Nous envisageons de conduire par ce procédé le spectateur à imaginer toutes sortes d’échanges avec son milieu sonore et spatial. Alors que celui-ci n’était que simple promeneur, il est amené au fur et à mesure à devenir acteur de la création par une découverte pas à pas du dispositif. Chaque présence est nécessaire afin de faire évoluer l’œuvre, toujours en devenir. Notre démarche artistique a un but principal : la prise de conscience de la richesse de sens de l’espace qui se révèle soudainement à soi.

MEMBRES DU COLLECTIF

Thomas AGUETTAZ
Thomas Aguettaz a obtenu un DEM de guitare classique au CRR d’Annecy, puis a étudié au sein du cursus jazz du CRR de Chambéry. Il a ensuite suivi les cours d’écriture à Paris tout en intégrant la section son (ISTS) de l’ESRA, période durant laquelle il se perfectionne dans les techniques d’enregistrement, manipulation des sons et mixage. Il étudie ensuite à l’INA GRM où il obtient un master acousmatique et arts sonores. Il officie également en tant que musicien et ingénieur du son sur différents projets musicaux à Paris et comme assistant du compositeur Jacopo Baboni Schilingi.

Léo BAQUÉ
Titulaire d’une licence de philosophie à l’Université Toulouse II - Le Mirail, d’un master de philosophie contemporaine à l’université Paris I - Panthéon-Sorbonne, Léo poursuit actuellement son cursus à l’EHESS dans la section Musique et Sciences Sociales. Ses recherches portent sur la perception du son, il conçoit sa participation au collectif comme un moyen d’expression mais aussi comme un champ d’expérimentation et d’investigation. Passionné de musiques électroniques et d’informatique musicale, cet autodidacte travaille principalement sur Max/MSP et Ableton Live pour créer des dispositifs sonores réactifs. Persuadé que l’interactivité et l’implication physique de l’auditeur sont les meilleurs moyens pour lui faire découvrir un monde sonore jusque là inconnu, il travaille avec le collectif Ascidiacea afin de promouvoir de nouvelles formes de musicalité, dont l’installation sonore interactive constitue l’un des modes d’appropriation privilégiés.

Camille DROUET
En 2011, elle intègre l’association Art Session du Centre Georges Pompidou. Ces trois années lui ont permis de développer une certaine connaissance concernant la gestion de projets culturels propres à la collection du musée ou entre grands centres culturels européens. Par la suite, elle fut amenée à travailler avec plusieurs acteurs culturels tel les Dérives Artistiques pour l’École de la Seconde Chance en Seine Saint Denis ou encore le festival Éclats de Caromb. Suite à son parcours en double cursus Histoire de l’Art et Anglais, elle s’intéresse depuis quelques années au travail de composition musicale au sein de dispositifs interactifs. Diplômée de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales Mention Musique, elle concentre dorénavant son travail autour de l’accompagnement de la création contemporaine propre à l’art numérique.

Samuel LAMONTAGNE
Samuel Lamontagne a étudié l’ethnomusicologie à l’UCLA. Il est désormais étudiant en Anthropologie à l’EHESS Paris, où il mène actuellement des recherches sur les musiques électroniques de Los Angeles. Il s’intéresse aux processus d’émergence des genres musicaux et tout particulièrement à celle de la beat-scene. En dehors de ses activités académiques il est aussi musicien et manipulateur de machines sonores. Il est engagé sur plusieurs projets centrés autour de la thématique musicale.

Arthur PERINI
Etudiant en anthropologie des pratiques numériques et des mondes musicaux à l’EHESS de Paris, Arthur Perini développe en parallèle de sa recherche des initiatives artistiques propres aux arts numériques et sonores. Il est à l’initiative de plusieurs projets culturels ou de recherche à caractère scientifique et académique tels ceux d’(In)visible Walls ou Arkhetupon. Résident à la Cité Internationale de Paris, il cherche à s’inscrire dans un canal d’échange international entre la France et la Belgique et plus précisément entre deux villes bouillonnantes d’une vie artistique et intellectuelle : Paris et Liège, sa ville natale.

Lenny SZPIRA
Né à Paris en 1992, Lenny Szpira est ingénieur de son de formation (a étudié à l’ISTS). Il fut amené à travailler dans des studios d’enregistrement comme Zarma, Davout ainsi que dans le milieu radiophonique (Radio-France, Radio Nova). Il a participé à un grand nombre de productions sonores liées au cinéma. S’intéressant particulièrement au Sound Design, il a également intégré le master de musique acoustique de l’INA en collaboration avec le GRM (Groupe de Recherche Musicale – Paris). Lenny Szpira travaille avec le compositeur Jacopo Baboni Schilingi comme assistant pour ses concerts, installations sonores et projets interactifs. Son activité au sein du collectif Ascidiacea s’articule autour de la creation artistique, sonore et visuelle, du développement des logiciels et de la mise en place des dispositifs interactifs.

L’INFO INSOLITE
Ascidiacea c’est aussi une classe qui regroupe des animaux marins hermaphrodites. Ce mammifère s’adapte à toute forme d’environnement, tout comme le Collectif Ascidiacea qui se fond à n’importe quel lieux d’exposition dans le seul but de créer une oeuvre originale pour chaque évènement.

PROJET À MAINS D’ŒUVRES

  • Recherche artistique : Développement du panel "recherche" du collectif. Ils travailleront sur la perception du sonore au travers de collaborations avec des revues scientifiques et centres de recherche en France et à l’étranger.
  • Création numérique : Développement de nouvelles créations grâce aux outils du CRASlab, dont Einaqoé #6 ainsi que des installations en lien avec le spectacle vivant et le chant lyrique.
  • Diffusion : Création originale pour la fête anniversaire de Mains d’Œuvres en Décembre 2016, sur le thème de la "Jungle numérique".

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mainsdoeuvres 11250 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine