Magazine Afrique

Charles Freger et les hommes en bleu - asafos du Togo

Publié le 18 octobre 2016 par Busuainn_ezilebay @BusuaInn_Ezile

Charles Fréger et les asafos du Togo


Charles Freger et les hommes en bleu - asafos du Togo

Charles Freger et les hommes en bleu - asafos du Togo


Le photographe français Charles Frégerréalise depuis de nombreuses années des séries de portraits se concentrant sur les uniformes, associés à certains métiers ou activités, ainsi que sur des costumes traditionnels de certaines régions du monde.

Charles Freger et les hommes en bleu - asafos du Togo

Charles Freger et les hommes en bleu

Ses photographies, mise en scène, racontent les communautés et uniformes, faisant ressortir l'individu sous l'habit. 
Vous pourrez découvrir d'autres photos de Charles Fréger sur Pinterest

Charles Fréger mène ses séries photographiques comme des campagnes militaires, avec une méthode et une détermination impressionnantes. "J'ai la réputation d'arracher les brins d'herbe qui dépassent... et c'est vrai", reconnaît en riant le photographe. Dans le Monde, l'article complet.


Charles Freger et les hommes en bleu - asafos du Togo

Charles Freger et les hommes en bleu - asafos du Togo


Charles Fréger et les Asafos du Togo


Le projet de Charles Fréger était de capturer/mettre en scène,  des portraits avec des  Asafos. 
Les Asafos ou Assonfos sont des membres d’une société de chasseurs et de guerriers du pays Ewé, (petite anecdote, je viens de taper pays éwé sur google maps, ben y a pas ! Mais pourquoi je ne suis pas surprise ?), donc, reprenons... 
Sinon, les éwé sont aussi trèsréputés pour leur kenté... 
Mais... je divague encore... 
Donc !

Charles Freger et les hommes en bleu - asafos du Togo

Carte du pays éwé, trouvée sur l'excellent EchoGéo (bien mieux que google map, isn't?)

Charles Freger et les hommes en bleu - asafos du Togo

Charles Freger et les hommes en bleu 

Le pays éwé est une région à cheval sur le Togo et le Ghana. La fonction des asafos dans la cité est d'introniser et enterrer les rois, les démettre aussi. Ils doivent aussi sauver le village des menaces des hommes et des animaux. Ce sont les gardiens de la tradition. A leur mort, ils sont enterrés en cachette dans leur concession. 


Charles Freger et les hommes en bleu - asafos du Togo
Les compagnies asafo assuraient donc non seulement la protection et la sécurité de la population locale mais aussi la défense militaire. Les compagnies Asafos sont aujourd’hui, au cœur même de la vie communautaire. Les drapeaux asafo en sont d’éloquents témoignages, de fierté, de sagesse et des messages mettant les ennemis au défi.

Dans cette série très théâtrale, des Asafos par Charles Fréger, réalisée avec des lumières de studio, chaque membre de cette société joue un personnage, comme le ferait un acteur.
Charles Freger et les hommes en bleu - asafos du Togo
Un entretien sur RFI
''Charles Fréger, 41 ans, fils d’un paysan français, parcourt le monde et sublime dans ses photographies les cultures des communautés et minorités : des coiffes bretonnes jusqu’aux esprits japonais ou guerriers sikhs. À l’occasion du Festival Fite à Clermont-Ferrand, il présente « Fabula », un voyage à travers de séries photographiques extraordinaires. Parmi ces portraits époustouflants se trouvent les Asafo, les « hommes bleus » du Togo.

Charles Freger et les hommes en bleu - asafos du Togo

Charles Freger et les hommes en bleu - asafos du Togo


Entretien.RFI : Comment est venue l’idée de prendre en photo les hommes bleus du Togo ?Charles Fréger : Je n’ai pas beaucoup travaillé en Afrique. J’ai travaillé en Namibie, au Rwanda et puis il y avait l’opportunité d’aller en Afrique de l’Ouest. Ce n’était pas très longtemps après avoir fini mon projet Wilder Mann (les figures de l’homme sauvage dans les rituels païens en Europe). Je cherchais les Egunguns au Togo. En y allant, j’ai entendu parler des Asafo du Togo qui avaient la particularité de se peindre en bleu. Je me suis intéressé à ce village, pas très loin de Lomé, dans lequel il y avait ce groupe d’Asafo. Pour lire l'article en entier.RFI Comment avez-vous approché les Asafo ?
Charles Fréger : J’ai été en contact avec une organisation togolaise qui les connaissait et qui avait déjà documenté leurs traditions. Ils ont négocié pour moi, avant ma venue, pour pouvoir assister d’abord aux rituels et ensuite à avoir suffisamment de temps pour les photographier. Pour lire l'article en entier.

Charles Freger et les hommes en bleu - asafos du Togo

Charles Freger et les hommes en bleu - asafos du Togo


Pour aller plus loin :
le site de Charles Freger 
Un article sur le site la boite verte
La page de Charles Freger sur fb
cet article sur l'oeil de la photo présentant son nouveau projet Yokainoshima

Charles Freger et les hommes en bleu - asafos du Togo

Charles Freger et les hommes en bleu - asafos du Togo

Visitez notre petit hôtel au Ghana sur la plage de Busua : Busua Inn (fr)
Visitez notre écolodge tropical en bord de mer dans la baie d'Ezile : Ezile bay (fr)
Visit our guesthouse in Ghana on the Busua Beach : Busua Inn (en)
Visit our tropical ecolodge on the lovely Bay of Ezile : Ezile bay (en)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Busuainn_ezilebay 3750 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines