Magazine Culture

JMM : Les 3 lettres qui résument le PAF

Publié le 18 octobre 2016 par Misteremma @misteremma

La journée de ce lundi 17 octobre 2016 a été surréaliste dans le PAF, entendez le paysage audiovisuel français.

Je commencerais par Jean-Marc Morandini (JMM) qui devait arrivé sur iTELE à 18h... mais, à 11h30, la rédaction a pris la décision de se mettre en grève pour 24h. 114 personnes se sont prononcées pour l'arrêt du travail, 4 ont voté contre, 17 se sont abstenues.

Je rappelle que les journalistes de la chaine infos dirigée par Vincent Bolloré ne veulent pas de Jean-Marc Morandini dans leur rédaction car, suite à sa mise en examen pour corruption de mineur et corruption de mineur aggravée le 23 septembre 2016, ils considèrent que sa venue entachera l'image de la chaine et de ses journalistes. La direction leur a simplement répondu qu'elle se retranchait derrière la présomption d'innocence et que les journalistes pouvaient faire valoir leur clause de conscience c'est-à-dire soit ils acceptent la situation, soit ils quittent l'entreprise... ce qu'à fait, hier, Alexandre Ifi, directeur adjoint de la rédaction.

Au même moment, Les Inrocks publiait de nouvelles révélations faisant suite à l'article du Point du 14 octobre dans lequel le magazine raconte la mésaventure d'un jeune homme âgé de 18 ans à l'époque des faits. Ce dernier désirait participer à un casting pour un shooting photo. Le magazine écrit " Il (Jean-Marc Morandini) m'a demandé de me masturber devant lui [...]. Tout en baissant son pantalon il m'a demandé s'il pouvait également se masturber. [...] Il m'a ensuite demandé de lui faire une fellation" . La suite est pire que tout ce que l'on a pu déjà lire : " Il a éjaculé sur moi, a pris un mouchoir pour s'essuyer, et m'en a tendu un pour me laver à mon tour" lire l'article

Mais malgré tout ça, Morandini Live était bel et bien à l'antenne sur iTELE à 18h.

Au niveau du contenu de l'émission, on ne sait que penser du sujet sur les crimes sexuels présumés de Donald Trump et Dominique Strauss-Kahn ?! Jean-Marc Morandini, sourire forcé, était accompagné d'une chroniqueuse qui ne se trouvait pas dans le même studio et de Linda L'Hrar devenue experte en politique américaine alors que sur viadeo.com elle se présente comme consultante associée de Teamtom, Cabinet de recrutement et de coaching.

JMM : Les 3 lettres qui résument le PAF

Notons la renaissance du zapping, la promo des Guignols et celle des agences immobilières de Stéphane Plaza (M6) qui fut son premier invité. L'animateur dont le nom fut mal orthographié dans le bandeau à l'antenne (Plazza) a fait visiter (jusqu'au frigo et la douche) l'agence dans laquelle il se trouvait en duplex ! Enfin, durant la rubrique " je mate, je zappe ", JMM dit : " je ne vais pas vous parler de Crimes ce soir sur NRJ12″... ben non mais c'est dit quand même ! Pendant ce temps, la rédaction d'iTELE avait quitté le bâtiment pour protester. Le mot dièse #morandinilive prenait la première place sur Twitter... mais avec un grand nombre de tweets plutôt négatifs à l'arrivée de l'animateur sur la chaîne et plutôt déçu sur la qualité du programme.

A lire : Sur iTélé, la leçon de journalisme de Jean-Marc Morandini
Audiences : 108 000 téléspectateurs, soit 0,9% du public. C'est 2 fois plus que la moyenne de la tranche mais : BFMTV / 170 000 téléspectateurs, soit 1,4% de part de marché ; LCI / 121 000 téléspectateurs, soit 1% de part de marché.

Le second JMM dont je voulais vous parler est Jean-Michel Maire qui est sous les feux des projecteurs depuis vendredi suite à son baiser sur le haut de la poitrine d'une figurante des 35h de Baba. Il est accusé d'agression sexuelle et risque jusqu'à 5 ans d'emprisonnement, 75 000 euros d'amende et 20 ans d'inscription au fichier des auteurs d'infraction sexuelle pour son geste. Hier soir, dans TPMP, il est revenu sur cette affaire et c'est les larmes au yeux et anéanti qu'il a présenté ses excuses. Des excuses directement acceptées par Soraya Riffy qui se demande si elle ne devrait pas profiter de cette affaire comme le décrit l'entretien qu'elle a accordé au site slate.fr.

" -Soraya, pardon... Au fond vous avez envie de vous servir de cette histoire pour réussir? Pour être célèbre?-Je me dis que c'est peut-être ma chance... J'ai toujours voulu faire de la télévision? Si je peux y retourner, et montrer qui je suis; que je ne suis pas une bimbo..."

Avec ses tenues plus que sexy (voir son Facebook), il ne serait pas étonnant que la PAF ait trouvé sa nouvelle égérie pour ses prochaines productions de télé-réalité.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Misteremma 42529 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte