Magazine

Quand le vendeur s'impose

Publié le 18 octobre 2016 par Go11
Il y a quelques jours, je reçois ce coup de fil de l'assistante de mon assureur, me demandant de venir à leur bureau pour « passer en revue » mes polices d'assurance.
Je lui ai répondu que je n'avais aucune intention de passer les voir, compte tenu du fait qu'après avoir vécu 31 ans à Park City, et avoir été client depuis 40 ans chez cette même compagnie, je n'avais jamais, jamais, jamais rencontré mon agent en personne.
J'avais connu son prédécesseur, très brièvement, quand nous étions arrivés en ville, juste avant son décès, c'est tout. C'est ainsi que ma réaction suivante fut de demander si mon agent existait bien ? J'ai alors proposé que plutôt de me rendre à son bureau, ce serait merveilleux s'IL pouvait me rendre visite à la maison, juste pour voir à quoi JE ressemblais.
Quand le vendeur s'imposeÀ mon étonnement, l'agent d'assurance m'a prit au mot et s'est présenté chez moi le lendemain. Ce brave mormon était extrêmement aimable, juste assez flatteur et s'est comporté en excellent vendeur capable de se métamorphoser de l'homme indifférent qui etait l'impression qu'il me donnait, en quelqu'un capable de m'expliquer et de m’intéresser dans l'un de ses produits auquel je n'avais pas souscrit.
Je dois dire que je me fait toujours avoir par les vendeurs hors-pair et nous verrons dans quelques jours s'il est capable de conclure en me faire passer de cynique à acheteur !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Go11 136 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte