Magazine Politique

La coherence de charlot et de son ministre des finances

Publié le 02 novembre 2016 par Ghx62
On peut dire que notre vénéré premier ministre fait preuve de cohérence dans ses démarches chez ses amis communistes chinois, en effet, la Belgique a défendu ardemment ses niches fiscales et l'absence de taxation des plus-values lors d'un forum économique Chine-Belgique qui a réuni lundi 50% des valeurs boursières chinoises les plus importantes. LA COHERENCE DE CHARLOT ET DE SON MINISTRE DES FINANCESLes intérêts notionnels qui permettent de faire valoir le capital propre des entreprises et qui contribuent à faire baisser leur ardoise fiscale ont figuré au cœur de l'exposé qu'a donné la représentante du SPF Finances Michele Ritondo. Celle-ci a fait étalage de l'ensemble des niches fiscales permettant à la Belgique d'attirer les investisseurs (intérêts notionnels, régime pour les holdings, déduction des dividendes, système fiscal pour les fonds de pension et l'innovation...), n'omettant pas de rappeler que la Belgique ne taxait pas les plus-values sur actions.LA COHERENCE DE CHARLOT ET DE SON MINISTRE DES FINANCES
Et comme de bien entendu, il faut rester cohérent, donc voilà que lors de la déclaration de politique générale du ministre des Finances le sieur Johan Van Oertveld ne contient pas d’engagement sur la taxe sur les plus-values exigée par le Kris Peeters, lors des négociations budgétaires fédérales. C’est ce que l’on appelle « être cohérent » en tout cas entre le MR charlot 1eret son ministre NV-A  Van Oertveld, sous la surveillance et la bienveillance de Bart l’anversois, Sur les trois mesures, le ministre Johan Van Overtveldt a éliminé la seule qui avait une coloration sociale, mesure dont son président de parti, Bart De Wever, ne voulait d'ailleurs pas.Une fois de plus le CD&V s’est fait baisé et par la même occasion l’ensemble des citoyens qui espéraient cette mesure semi-sociale pour remettre un peu l’église au milieu du village.Rappelons que notre fameux ministre des Finances Johan Van Overtveldt planche actuellement sur une réforme faisant baisser drastiquement l'impôt des sociétés moyennant une suppression, ou presque, des niches fiscales dont les intérêts notionnels.
La cohérence encore et encore…

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ghx62 26 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines