Magazine Science & vie

Des dizaines d'épaves découvertes au fond de la Mer Noire

Publié le 02 novembre 2016 par Jann @archeologie31
Des chercheurs ont cartographié d'anciens paysages submergés dans les eaux bulgares de la Mer Noire. C'est ainsi qu'ils sont tombés sur un cimetière d'épaves avec des dizaines de navires parfaitement préservés; ils remontent de la période Ottomane jusqu'à la période Byzantine.
Des dizaines d'épaves découvertes au fond de la Mer Noire
  Credit: Rodrigo Pacheco Ruiz/ EEF - Expedition and Education Foundation
Dirigée par le Centre pour l'Archéologie Marine de l'Université de Southampton, et financée par l'organisation caritative Expedition and Education Foundation (EEF), le Projet Black Sea Maritime Archaeology réalisait une étude pour comprendre comment et quand le niveau de l'eau a monté dans la Mer Noire après la dernière période glaciaire.
Les chercheurs ont ainsi découvert une collection spectaculaire de 41 épaves alors qu'ils récuraient le fond marin en utilisant un système d'inspection sous-marine de pointe, comprenant un véhicule téléguidé révolutionnaire (ROV, ou remotely operated vehicle) qui a atteint de nouveaux records à la fois en profondeur (1800m) et en vitesse soutenue (6 nœuds).

Des épaves qui sont la cerise sur le gâteau


"Ces épaves ne sont que du bonus" a déclaré Jon Adams, directeur fondateur du Centre pour l'Archéologie Marine de l'Université de Southampton, "ils sont étonnamment bien préservés en raison des conditions anoxiques (absence d'oxygène) de la Mer Noire en-dessous de 150m".
Tous les bateaux ont coulé loin en mer, probablement en raison de tempêtes et de mers agitées. Ces naufrages apportent de nouvelles informations sur le trafic maritime de la Mer Noire.
Il y a notamment un navire médiéval que l'on a jamais vu complet jusqu'à présent, et un bateau de la période ottomane avec des bobines de câbles toujours accrochées à ses bois sculptés.

L'utilisation de la photogrammétrie.


"Nous avons pu obtenir des images stupéfiantes sans perturber le fond de la mer" ajoute Adams.
Pour ce faire, ils ont utilisé la photogrammétrie. Cette technique repose sur un logiciel qui calcule les positions 3D de millions de points dans l'espace, provenant ici de milliers de photographies. Le résultat donne le rendu d'un navire modélisé ensuite recouvert des couleurs et textures des photos, afin de donner une représentation plus précise.
"Nous sommes maintenant parmi les meilleurs interprètes de cette méthodologie pratique, et probablement personne n'a achevé des modèles d'épaves aussi complets à ces profondeurs" continue Adams.
Voici quelques une de ces superbes images d'épaves: elles ont été compilées à partir de photographies de très hautes résolutions prises par les appareils du ROV. 
Ce modèle photogrammétrique représente la première et la plus complète des images d'un type de navire médiéval
Credit: Rodrigo Pacheco Ruiz/ EEF - Expedition and Education Foundation
Ci-dessus, le modèle photogrammétrique représente la première et la plus complète des images d'un type de navire médiéval que l'on ne connaissait auparavant qu'à partir de quelques découvertes archéologiques fragmentaires.
modèle photogrammétrique d'une épave byzantine Credit: Rodrigo Pacheco Ruiz/ EEF - Expedition and Education Foundation
Ci-dessus, modèle photogrammétrique d'une épave byzantine. Le navire a été découvert à 91m de profondeur. L'image montre le ROV passant au-dessus du navire pour recueillir des données 3D.
Détail de la poupe d'un navire ottoman  Credit: Rodrigo Pacheco Ruiz/ EEF - Expedition and Education Foundation
Détail de la poupe d'un navire ottoman découvert à 274m de profondeur. La barre sculptée repose près de l'étambot et du gouvernail. Le parfait état de préservation des matériaux organiques se voit dans les bobines de corde toujours suspendues à la charpente
Source:

Derniers articles sur la Bulgarie:

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jann 117842 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine