Magazine Voyages

Les magnifiques murales trompe l'œil du centre-ville de Sherbrooke

Publié le 03 novembre 2016 par Espritvagabond

Ce billet - mon avant dernier sur ma visite à Sherbrooke - pourrait se passer de commentaires tant les photos parlent d'elles-mêmes... Je vais donc être bref dans mes interventions.

Les magnifiques murales trompe l'œil du centre-ville de Sherbrooke

Vous me savez amateur d'art urbain et de murales en particulier... Celles aperçues à Sherbrooke ont ceci de spécial: la plupart sont des œuvres en trompe l'œil... J'en ai donc retenu quelques-unes pour ce billet, comme celle ci-haut, au bout de la rue Wellington, et sur laquelle les fins observateurs verront un héron.

Les magnifiques murales trompe l'œil du centre-ville de Sherbrooke

Ces étagères de bibliothèque sont particulièrement spectaculaire, non? (Rue Frontenac).

Les magnifiques murales trompe l'œil du centre-ville de Sherbrooke

Un détail du centre de l'étagère du bas issu de la murale de la photo précédente.

Les magnifiques murales trompe l'œil du centre-ville de Sherbrooke

Autre détail de la même murale: la toute petite partie en bas à droite... C'est définitivement un travail de minutie!

Les magnifiques murales trompe l'œil du centre-ville de Sherbrooke

Sur la rue Dufferin, coin Frontenac, non loin du bout de Wellington, cette splendide œuvre chorale historique.

Les magnifiques murales trompe l'œil du centre-ville de Sherbrooke

Détail du bas d'un des immeubles illustré sur la murale de la photo précédente.

Les magnifiques murales trompe l'œil du centre-ville de Sherbrooke

Autre détail de la même œuvre, on noteras les soucis du détail, justement, avec le chat, la corde à linge et les arbres intégrés dans la perspective d'entre deux édifices en trompe l'œil.

Les magnifiques murales trompe l'œil du centre-ville de Sherbrooke

Partie d'un ensemble que je ne suis pas arrivé à photographier à ma satisfaction (un mélange d'angle, de trafic sur la rue, de mauvais éclairage et de lumière à contre-jour), j'ai capté cette amusante portion, ou le regard est attiré sur le garçon et son chien récalcitrant... Alors que l'on ne voit le chat qu'après coup.

Les magnifiques murales trompe l'œil du centre-ville de Sherbrooke

Au croisement de la rue King et la rue Bowen sud, on retrouve un impressionnant dyptique, et on excusera l'éclairage d'une visite en fin d'après-midi d'automne dans un secteur à l'ombre. Autres murales chorale aux scènes et personnages historiques représentant deux époque sur différentes de la ville, les œuvres se retrouve de plus dans un parc brillamment aménagé pour l'occasion.

Les magnifiques murales trompe l'œil du centre-ville de Sherbrooke

Détail d'une des murales de la photo précédente.

Les magnifiques murales trompe l'œil du centre-ville de Sherbrooke

Autre détail, de l'autre murale.

Les magnifiques murales trompe l'œil du centre-ville de Sherbrooke

Encore une fois, on notera la minutie de l'exécution et des petits détails comme la présence subtile du chat et de l'oiseau.

Les magnifiques murales trompe l'œil du centre-ville de Sherbrooke

Le parc est aménagé de telle sorte qu'il permet de poursuivre la perspective en dehors du dessin en trompe l'œil, une opportunité de photo que je n'allais pas rater!
--
Enfin, j'ai pu admirer quelques autres murales en ville, qui n'étaient pas des trompe l'œil, j'en ai capté plusieurs avec mon objectif, mais j'ai décidé de concentrer ce billet sur le spectacle spécifique des trompe l'œil de Sherbrooke. Notez qu'il y en a d'autres que celles-ci, dont une avec des personnages contemporains comme Jim Corcoran et Jean-Luc Mongrain (aucune bonne photo disponible)... J'ai aussi vu une carte en fin de journée, mais trop tard pour aller toutes les voir, mais cette découverte justifiait déjà un éventuel retour à Sherbrooke pour les admirer.
--


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Espritvagabond 1757 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine