Magazine Société

Appui financier de la France dans le projet éducatif calédonien

Publié le 03 novembre 2016 par Podcastjournal @Podcast_Journal
Rédacteurs et stagiaires: cliquez sur cette barre pour vous connecter en back-office de la rédaction! Recherche par tags (mots-clés) Recherche d'évènements (agenda) Arrivée à l’aéroport de La Tontouta, Najat Vallaud Belkacem, en Nouvelle-Calédonie pour quatre jours, a en effet annoncé officiellement que l’État français investirait dans la mise en œuvre du projet éducatif calédonien. Un projet adopté au Congrès en début d’année qui vise en somme à adapter l’enseignement local à l’identité calédonienne afin d’augmenter la réussite scolaire. Dans une allocution devant les élus de l’institution, la ministre de l’Éducation nationale, de la recherche et des universités a annoncé un engagement financier "d’une hauteur inédite, inégalée" qui irait jusqu’à 2019.

Le protocole d’accord métropole-Nouvelle-Calédonie signé comprend, entre autre, la création de 75 postes pour développer les langues et culture kanak, la montée en compétences des élèves via la mise en place de nouveaux BTS et le bon fonctionnement des deux nouveaux lycées de Pouembout et du Mont Dore. Coût estimé sur trois ans: 2 milliards de francs pacifique soit 16,6 millions d’euros.

A l’approche de l’échéance de mai 2017, ce voyage de Najat Vallaud-Belkacem venu prouver l’intérêt du gouvernement Hollande pour la Nouvelle-Calédonie a une saveur particulière: celle de la campagne présidentielle.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Podcastjournal 107678 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine