Magazine Info Locale

Les activités de la société d'études diverses : Les cloches et…l'orthographe

Publié le 04 novembre 2016 par Gezale

 Communiqué de la société d'études diverses de Louviers et de sa région :

Les activités de la société d'études diverses : Les cloches et…l'orthographe

Claude Cornu est attaché aux bonnes règles orthographiques. Il a raison.

« La prochaine conférence de la SED aura lieu le samedi 19 novembre à 16 heures, dans la salle Pierre Mendès France, à l’Hôtel de Ville de Louviers. Notre invité, ChristianBollée, est Lovérien et descendant d’une famille de maîtres fondeurs. Aussi évoquera-t-il un sujet qui lui tient particulièrement à cœur et qui n’a pas de secret pour lui :« Les cloches : de terre et d’airain »
Nous les entendons tous les jours, elles sont partie intégrante de notre culture et de notre histoire familiale : elles résonnent lors des baptêmes, des mariages, des messes, des décès. Elles apparaissent dans nombre de films, de reportages télévisés, de livres, de chansons, présentes par le son et parfois entrevues. Tous, nous connaissons leur forme extérieure grâce aux chocolatiers. Mais cachées au cœur des clochers, rares sont ceux qui les voient. Vous êtes-vous un jour posé des questions sur leur origine, leur forme, leur taille, leurs notes ? Qui sont les fondeurs et comment font-ils ? La conférence est donc une invitation à découvrir cet étonnant instrument de musique idiophone né de la terre et doté d’une voix d’airain.
D’autre part, comme vous le savez, la SED apporte sa contribution aux activités de l’Université Populaire mise sur pied l’an dernier par la municipalité. Dans le cadre des manifestations organisées par celle-ci, Claude Cornu donnera une conférence sur l’histoire del’orthographe, le jeudi 17 novembre, à 18 heures, dans la salle Pierre Mendès France. L’orthographe est depuis longtemps un sujet de débats et d’affrontements entre tenants de la tradition et partisans d’une réforme qui apporterait des simplifications et corrigerait les anomalies. Sans alimenter cette querelle, il s’agira simplement de rappeler que les particularités de notre orthographe sont le produit d’une longue histoire, dans laquelle l’origine latine de la langue joue un rôle essentiel. Où l’on découvre, par exemple, que des lettres superflues (ex. doigt, vingt, temps…) ont leur raison d’être. »
J'aurais tendance et c'est sans doute un défaut à veiller avec attention à l'utilisation d'une orthographe correcte aussi souvent que possible et quelles que soient les circonstances. Présent au théâtre de l'Arsenal à Val-de-Reuil, hier soir, j'ai assisté à une pièce jouée en Anglais avec, évidemment, une traduction simultanée en Français. J'ai trouvé dommage de repérer, ici et là, un nombre de fautes d'orthographe important quand il ne s'agissait pas parfois d'énormités. Cela n'enlève évidemment rien au talent des comédiens ou à la puissance du texte mis en scène par Peter Brook. Il me semble qu'une attentive relecture du texte affiché pourrait être un élément supplémentaire concourant à la qualité du spectacle.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gezale 7016 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine