Magazine Politique

After primaire

Publié le 05 novembre 2016 par Falconhill
After primaire Billet tardif. Mais j'avais envie de l'écrire quand même...
Jeudi soir, j'ai zappé entre l'OGC Nice et le débat des primaires de la droite. Tristesse de la défaite des niçois (qui reste l'équipe qui me branche vraiment pour l'instant), satisfaction devant la bonne tenue du débat. Qui, je trouve, a fait honneur à la politique.
Le téléspectateur électeur de droite que je suis a trouvé Fillon excellent. Une tenue vraiment au dessus des autres. Alain Juppé a choisi le calme, mais a l'image présidentielle. J'ai par contre trouvé Fillon deux tons au dessus des autres. Avec la phrase forte que j'ai trouvé excellente :
6 millions de chômeurs, 100% de dette, le totalitarisme islamique qui frappe à notre porte et le sujet majeure de la campagne des primaires c'est le sort du maire de Pau
Elle est excellente cette phrase, et elle montre la bêtise du clan Sarkozy à agiter Bayrou dans tous les sens. Politiquement, cette stratégie a le mérite de rappeler que ce clan a été incapable de rassembler son camp, et a fait fuir des électeurs naturels de la droite. Et elle met en avant l'obligation de rassembler pour gagner et pour pouvoir gouverner.
Mais sinon François Fillon a raison. L'important n'est pas le soutien ou non de Bayrou, ni le fait que les électeurs de la primaire de Sarkozy iront voter demain FN si leur chouchou n'est pas élu. Mais les visions, les philosophies de chacun, leur priorité.
Sinon j'ai trouvé Sarkozy meilleurs, moins caricatural que sur son début de campagne. Ses soutiens et fanatiques de sa secte qui font une campagne en insultant et dénigrant (et en mentant) restent toujours aussi pitoyables. Mais sur le débat, malgré le front contre lui, je l'ai trouvé bon et digne Nicolas Sarkozy.
Pour autant, je garde mon vote et mon espoir de victoire finale pour Alain Juppé. Avec Fillon (qui serait un excellent président de l'assemblée nationale, tellement plus respectable que l'actuel), j'ai trouvé hier que c'étaient les plus "présidents" pour moi. En tous cas, ils représentent le type de président que j'ai envie d'avoir. Je n'ai pas envie de bateleur cherchant plus le buzz que le fond comme Copé ou même Le Maire (qui reste ma déception : le renouvellement n'est pas un programme).
En conclusion, il me tarde quand même que cette primaire soit finie. J'ai peur de la suite : je ne fais aucune confiance à la droite Sarkozy pour faire réussir le prochain mandat si leur gourou n'est pas élu. Au contraire : ils sont dans une logique de destruction. Demain, il faudra travailler et rassembler. Ce n'est pas en insultant ceux que l'on a déjà fait fuir il y a 5 ans qu'on y arrivera.
Un peu peur pour mon pays demain quand même, car j'ai l'impression qu'au delà de la droite et du centre, la France est vraiment fracturée. C'est pas une bonne nouvelle.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Falconhill 1393 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines