Magazine Santé

FIBROMYALGIE: Souvent associée au trouble de la personnalité borderline – BJPsy Open

Publié le 06 novembre 2016 par Santelog @santelog

FIBROMYALGIE: Souvent associée au trouble de la personnalité borderline – BJPsy OpenFibromyalgie et syndrome de fatigue chronique (SFC) sont 2 pathologies fréquemment associées, et ont de multiples symptômes en commun, ce qui rend leur diagnostic complexe. Cette revue de la littérature a regardé comment ces 2 comorbidités qui affectent environ 5% de la population à elles deux pouvaient également être associées aux troubles de la personnalité limite (TPL) ou  » borderline « . Les conclusions sont frappantes, en dépit de données limitées et suggèrent que fibromyalgie, SFC et TPL pourraient avoir de nombreux facteurs en commun, dont l’exposition à l’adversité dans l’enfance.

Le syndrome de fatigue chronique (SFC) qui se caractérise par une extrême fatigue, durable, est fréquemment associé à de nombreuses autres maladies, dont la fibromyalgie ce qui rend son diagnostic complexe. Ses symptômes, fatigue persistante, faiblesse musculaire, douleurs, troubles de la mémoire et du sommeil sont également constatés dans la fibromyalgie. Des études ont associé le SFC à des anomalies cérébrales spécifiques ainsi qu’à des processus de dysfonctionnement cognitif.

La fibromyalgie est décrite comme un syndrome de douleur généralisée et des symptômes caractéristiques, dont, également, des troubles du sommeil, la fatigue, la raideur, des troubles de l’humeur, des maux de tête, des paresthésies, …La maladie est de mieux en mieux documentée comme une pathologie fréquente, multimodale, et systémique touchant à la fois le système nerveux central et les  » petites fibres nerveuses « . Bref, ces deux conditions apparaissent associées à des processus sous-jacents du SNC, et du cerveau. Les chercheurs britanniques, de la Queen’s University ont cherché à évaluer de ces conditions avec les troubles de la personnalité.

Le trouble de la personnalité limite ou  » borderline (TPL) est un trouble psychiatrique caractérisé par une instabilité émotionnelle, dans la régulation des affects, le contrôle des impulsions, les relations interpersonnelles et l’image de soi. Il est caractérisé par une altération psychologique grave et un risque élevé de suicide. Sa prévalence est estimée à 1-2% en population générale.

Ici, les auteurs ont mené une revue de la littérature et sélectionné 8 études, admissibles, portant sur la prévalence de la fibromyalgie ou du syndrome de fatigue chronique chez les patients atteints de TPL. Les chercheurs en ont extrait ces données épidémiologiques, démographiques, les critères de diagnostic et de prévalence.

·   3 études ont évalué la prévalence du TPL chez les patients atteints de fibromyalgie : les prévalences rapportées s’élèvent respectivement à 1, 5,25 et 16,7%, suggérant ainsi une prévalence plus élevée chez ce groupe de population.

·   5 études ont évalué la prévalence du TPL chez les patients atteints de SFC et rapportent une prévalence respectivement de 3,03, 1,8, 2,0, 6,5 et 17%. Ces données suggèrent également des taux de TPL plus élevés chez ce groupe de patients.

Cette revue de la littérature aboutit à 2 conclusions :

1.   D’autres recherches sont nécessaires pour clarifier les associations possibles entre le TPL, la fibromyalgie et le SFC.

2.   Cependant, soulignent les auteurs, un nombre croissant de recherches souligne les liens entre l’adversité à la petite enfance, la maladie mentale et des problèmes de santé physique chroniques à vie. De récentes recherches en neurosciences suggèrent que les premiers facteurs de stress induisent des changements persistants dans circuits neuronaux impliqués dans l’intégration des processus émotionnels. Des changements qui eux-mêmes entraînent une augmentation de la réactivité/sensibilité à l’environnement, à la douleur ainsi qu’un risque accru d’anxiété et de dépression et une altération du sommeil. Pour les auteurs, il ne serait pas surprenant que les 3 maladies ici étudiées, fibromyalgie SFC et TPL soient associés à une expérience d’adversité à l’enfance et plus généralement à des facteurs de risque communs. L’idée de cette étude est donc de conserver une suspicion clinique de fibromyalgie et de SFC chez les patients atteints de trouble de la personnalité limite, dans le cadre d’une évaluation psychiatrique approfondie.

Source: BJPsy Open 2016 DOI: 10.1192/bjpo.bp.115.002808 The association between borderline personality disorder, fibromyalgia and chronic fatigue syndrome: systematic review

FIBROMYALGIE: Souvent associée au trouble de la personnalité borderline – BJPsy Open
Lire aussi:FIBROMYALGIE et FATIGUE CHRONIQUE: Quand la psychologie vient s’en mêler

FIBROMYALGIE: 3 motifs neurologiques pour un traitement mieux personnalisé

Plus de 30 étudessur la Fibromyalgie


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 70619 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine