Magazine Société

Empathie sociale

Publié le 07 novembre 2016 par Christophefaurie
Il m'a fallu une vie pour comprendre que j'avais quitté plusieurs entreprises parce que "on" y était malheureux, alors que, moi, j'étais une sorte de favori du régime. Le plus curieux, c'est que je m'étais fabriqué une raison d'être mécontent, que je croyais justifiée. 
Sur le tard, j'ai découvert ce que signifiait empathie. Quelqu'un me dit ne pas être bien, et voilà que j'éprouve un malaise physique, ça peut aller jusqu'à la maladie. Mais je ne fais aucun lien de l'un à l'autre. Eh bien, il semble qu'il en soit de même avec les groupes humains. 
Il y a encore plus curieux. J'ai mis autant d'années à réaliser que les gens qui me disent être mal ne le sont pas. D'ailleurs, vingt ou trente ans après, ils sont toujours au même endroit avec toujours le même discours !
Je pense qu'il y a une théorie qui s'applique à mon cas. Celle des "executives" de Chester Barnard. Il estime que l'ossature de l'entreprise est faite "d'executives", dont la particularité est de trouver leur intérêt dans l'intérêt général. 
(Ce qui est, bien entendu, une forme d'égoïsme : on ne peut rien faire sans les autres, et une société qui dysfonctionne, c'est la garantie de passer un très mauvais moment à brève ou longue échéance.)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Christophefaurie 1652 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine