Magazine Environnement

Directive Européenne – Accessibilité du web

Publié le 07 novembre 2016 par Nicomak @Myriam_Nicomak

En 2020, selon le Parlement Européen, 120 millions de personnes dans l’Union européenne souffriront d’un handicap ou auront des difficultés d’accessibilité du web en raison de leur âge.

Suite à cette statistique, le Parlement a adopté ce 26 octobre 2016 une directive concernant les sites internet des organismes du secteur public. Il s’agit ici de rendre accessible le contenu des supports informatiques des institutions publiques à tous publics, ainsi qu’aux personnes souffrant d’un handicap. Concrètement, les personnes malvoyantes devront avoir à disposition sur ledit site internet des descriptions d’images. Les malentendants devront avoir des sous titres lors de lecture de fichiers audiovisuels. Ces adaptations auront pour but d’améliorer l’accessibilité du web auprès des personnes handicapées. L’importance de cette directive est qu’il va s’agir de normes communes à tous les membres de l’Union Européenne. L’eurodéputée et rapporteure de la directive, Dita Charanzová, espère même que cette décision entraînera une norme qui visera les sites internet privés.

Acteurs de ce changement ?

Une « déclaration d’accessibilité du web détaillée, complète et claire » devra être fournie par les services publics, selon la directive sur l’accessibilité du web. Les personnes souffrant d’un handicap seront les acteurs de ce changement. Lors de leur recherche sur le site internet des institutions, elles auront la possibilité de faire remonter les problèmes grâce à « un mécanisme de signalement ». Ces personnes auront aussi le droit de demander qu’un document soit rendu accessible si celui-ci ne respecte pas les normes communautaires de la directive. Celle-ci porte d’ailleurs sur certains contenus et pas sur l’ensemble du site internet. Par conséquent, les informations non nécessaires pour effectuer des procédures administratives ne seront pas accessibles automatiquement. Elles pourront l’être à la demande des internautes.

L’échelonnage

La directive étant votée par le Parlement Européen devra être transposée dans le droit national des états membres 21 mois à comptés de son entrée en vigueur. Les gouvernements membres de l’Union Européenne auront alors 12 mois pour appliquer cette directive aux nouveaux sites internet. Concernant les sites internets déjà existants un délai de 24 mois leur sera donné. Ces changements prévus visent aussi les applications mobiles qui auront 33 mois pour réagir. Il faudra donc au moins 5 ans avant de voir l’impact de cette directive au sein de la communauté virtuelle !

Source : https://informations.handicap.fr/art-accessibilite-numerique-europe-20-9216.php


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nicomak 277 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte