Magazine Focus Emploi

#Presidentielle2017 Les positions de Jacques Cheminade sur les services à la personne

Publié le 07 novembre 2016 par Rozennlefeuvre @aladom
#Presidentielle2017 Les positions de Jacques Cheminade sur les services à la personne

Jacques Cheminade, candidat à la présidence de la République

A moins de 6 mois de l'élection présidentielle aladom continue à interroger les candidats déclarés pour connaitre leurs positions sur le secteur des services à la personne. Voici les retours de Jacques Cheminade.

Interview de Jacques Cheminade

Avant la présidentielle de 2017, aladom a souhaité connaître la position des candidats en ce qui concerne le secteur des services à la personne. Nous avons adressé un questionnaire à chacun des candidats. Après les réponses de Bruno Le Maire, candidat à la primaire de la droite et du centre, voici les retours de Jacques Cheminade, candidat à la présidence de la République. 

1) Les dispositions fiscales

Question d'aladom : les personnes qui font appels à des prestataires de services à la personne bénéficient d'avantages fiscaux (50% de réduction ou de crédit d'impôts). Il est fréquent d'entendre parler de niches fiscales ou de cadeaux fiscaux pour les plus aisés. Quelle est votre position concernant les dispositions fiscales pour les services à la personne ?  

Jacques Cheminade : "Le vrai scandale est que seulement une partie de la population puisse en bénéficier. Or, aujourd'hui en France, plus d'un million de retraités vivent avec moins de 1000 euros par mois, c'est-à-dire en dessous du seuil de pauvreté, en particulier les femmes. L'Etat doit leur garantir l'accès aux prestataires de services à la personne, non seulement en revalorisant l'ASPA (ex-minimum vieillesse) pour une personne seule, mais aussi en leur assurant une allocation suffisante leur permettant l'accès à ces services".  

2) Faut-il simplifier le secteur?

Question d'aladom : Le marché des services à la personne a connu de nombreux changements ces dernières années (augmentation de la TVA, suppression de la déclaration au forfait...). Les professionnels du secteur se plaignent souvent de la complexité et de l'instabilité. Que préconisez vous pour plus de simplicité et de stabilité ?

Jacques Cheminade : "Aux entreprises à qui on rend la vie difficile, on inflige ce qu'on ne veut pas prendre à un système financier spéculatif. Les entreprises n'ont pas à payer les dégâts occasionnés par trente années de soumission à une oligarchie financière basée dans des paradis fiscaux comme la City de Londres ou Wall Street, qui démantèlent le système industriel et entrepreneurial français. Une régulation plus équilibrée doit stabiliser la situation". 

3) Le recrutement dans les services à la personne

Question d'aladom : Malgré un chômage élevé, les entreprises du secteur des services à la personne peinent à recruter. Que pourriez-vous proposer pour développer l'emploi dans les services à la personne ?

Jacques Cheminade : "Les demandeurs d'emplois connaissent mal ce secteur. Contrairement aux préjugés, vu l'évolution de notre démographie, le secteur de l'aide à la personne est un secteur d'avenir. Je préconise donc une hausse du SMIC à 1700 euros nets car il faut, en premier lieu, augmenter le pouvoir d'achat. Il s'agit de faire en sorte que tout le monde ait les moyens nécessaires pour répondre aux besoins posés. Ensuite, un meilleur revenu attirera des vocations, bien qu'il faille rester vigilant que ces emplois ne deviennent pas le dernier recours pour des personnes diplômées ne trouvant plus de travail dans leur propre secteur".  

4) Le délai pour bénéficier des avantages fiscaux

Question d'aladom : Les consommateurs de services à la personne peuvent bénéficier de 50% de réduction ou de crédit d'impôts mais doivent en général attendre un an pour y avoir droit. Le passage au prélèvement à la source pourrait être une opportunité pour bénéficier plus rapidement de cet avantage. Quel est votre point de vue?

Jacques Cheminade : "Je ne suis pas convaincu par le prélèvement à la source. Comme alternative, je propose que l'État prévoie une « avance forfaitaire » la première année pour les consommateurs de services qui en feront la demande tout en évaluant leurs besoins financiers réels". 

5) Le travail au noir

Question d'aladom : Les acteurs du secteur souffrent de la concurrence du travail au noir. Que préconisez-vous ?

Jacques Cheminade : "Aujourd'hui, en France comme ailleurs en Europe, la situation de l'emploi est catastrophique alors que le gros de la crise sociale reste à venir. La population vivant sous le seuil de pauvreté était estimée par l'INSEE à 8,6 millions en 2015. Le travail au noir de l'économie informelle est le reflet de l'effondrement financier et économique de notre pays. 

Mon plan de relance prévoit d'investir 100 milliards d'euros par an pour ramener la France au plein emploi. Devant l'urgence, ce plan s'articule en fonction de trois objectifs : redonner dignité et confiance grâce à l'emploi, du travail grâce à une politique de grands travaux, et faire redémarrer la croissance grâce à une politique ambitieuse de R&D. En premier lieu, il s'agit de rétablir, pour chaque individu, chaque famille et chaque entreprise publique ou privée, un cadre stable résultant d'une sécurité sociale, juridique et réglementaire.". 

6) Les nouvelles plateformes

Question d'aladom : De nouvelles plateformes sur internet (Uber, Helpling...) favorisent le recours à des travailleurs indépendants plutôt qu'à des salariés. Les intervenants ne bénéficient alors pas des mêmes droits (couverture sociale, droit au chômage, accès à des prêts bancaires...). Quelle est votre position concernant ces nouveaux modèles ?

Jacques Cheminade "Je suis absolument contre l'ubérisation de la société, comme je l'ai démontré dans les réponses précédentes. Enfin, soulignons qu'Uber, qui ne produit aucune richesse réelle, n'est qu'une vaste bulle financière qui éclatera sans doute d'ici peu. Déjà, Uber fait rouler à Pittsburg des voitures sans chauffeur. Vous avez dit l'emploi de l'avenir".

-----------------------

Nous allons poursuivre notre tour des candidats et nous regrouperons l'ensemble des retours dans un livre blanc. Vous pouvez nous contacter à ce sujet.

Illustration : Facebook

Partager sur les réseaux sociaux


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Rozennlefeuvre 5972 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte