Magazine Humeur

Hidalgo l'ouvre trop !

Publié le 07 novembre 2016 par Delanopolis
Face à une économie touristique et commerciale en danger du fait de sa politique calamiteuse au moins autant que des attentats, Hidalgo a baissé culotte et décidé d'autoriser les commerces à ouvrir le dimanche au maximum de ce que permet la loi Macron, qu'elle avait pourtant combattu pied à pied à grands renforts de déclarations gauchisantes. Ses alliés communistes et Verts risquent de s'opposer à elle mais elle va être soutenu par la droite municipale qui la joue "bonne élève". C'est une erreur ... Hidalgo l'ouvre trop ! « Nous voterons contre. Nous sommes dans l’incompréhension, c’est un renoncement et un pas de travers. Il faudra que Madame Hidalgo s’explique », indique Nicolas Bonnet Oulaldj, président du groupe Communiste-Front de Gauche du Conseil de Paris. Même son de cloche du côté de Danielle Simonnet, conseillère de Paris et coordinatrice du Parti de Gauche qui déposera un vœu contre cette extension de l’ouverture dominicale. « Anne Hidalgo jouait la frondeuse et avait mis en scène un bras avec Emmanuel Macron et finalement elle fait volte-face », déplore-t-elle.

Décidément, la gauche parisienne ne veut pas suivre le chemin du reniement sur lequel s'est engagée Hidalgo.

"Nous allons avoir à Paris une arrivée massive des chaînes de distribution alimentaire qui vont dans ces quartiers-là tuer le commerce de proximité", affirmait en effet en septembre 2015 Anne Hidalgo. Elle s'opposait alors à la loi Macron qui prévoyait l'ouverture des magasins le dimanche dans les Zones Touristiques Internationales (ZTI), ces endroits à fort potentiel commercial.

La "droite", guidée par l'inénarrable Fiasco-Morizet, va voler à son secours en votant la délibération préparée par Hidalgo. Puis elle risque de le faire dans le cadre de la Métropole.

Quelle erreur ! Au lieu de jouer les Saint Bernard, elle devrait voter en se pinçant le nez avec les Rouges pour mettre Hidalgo face à ses contradictions.

Ainsi, l'affaire s'ébruiterait réellement et le bilan de la catastrophique politique de la mairie pourrait être dénoncé plus efficacement.

L'occasion d'expliquer en quoi les embouteillages, la crasse et l'insécurité sont des causes majeures de cette désaffection touristique.

Sinon, qui en parlera ?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delanopolis 94237 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines