Magazine Sexo

Parler avec des filles : les différences font la différence !

Publié le 08 novembre 2016 par Chrisandflow

Une autre idée reçue qu’on entend parfois dans la communauté de la séduction, c’est qu’il faille trouver des points communs avec les filles dans pour installer du rapport.

Tout du moins, c’est que j’ai souvent lu étant débutant…

Mais à vrai dire, c’est peut-être chouette de découvrir que vous avez quelques points en communs quand vous êtes en train de parler avec des filles – que vous aimez le même type de musique, que vous pratiquez le même sport, que vous avez vécu dans la même ville auparavant, etc., –  sauf qu’en général :

(1) ce n’est pas ce qui amène les conversations les plus dynamiques et intéressantes ;

(2) ce n’est pas non plus évident de trouver spontanément des choses en commun dans une conversation. Et trouver des points communs, c’est un peu comme faire de l’humour : ça passe bien quand c’est spontané et que ça se prête au contexte, mais quand vous vous forcez à le faire, comme si c’était une figure imposée, ça sonne faux !

(3)  Ce ne sont pas les points communs qui créent réellement le rapport. Ils servent juste de sujet « conducteur » pour échanger une conversation… qui installe du rapport. Vous pouvez discuter de n’importe quoi d’autre (même de sujets sans liens avec vous deux) sans découvrir de points communs, et installer du rapport parce que le courant passe bien.

Un ou quelques points communs peut être bon(s) pour installer un bon rapport d’amitié : j’ai soudé de nombreux liens d’amitié avec des gars avec qui je partageais un même centre d’intérêt : la drague, écrire/blogguer, la musculation, etc.

Mais, quand il s’agissait de séduction, les points communs m’ont rarement étaient utiles. A vrai dire c’est même plutôt l’inverse…

Mettre en avant les différences

L’expérience m’a montré qu’orienter la conversation sur les différences que vous avez avec la fille, plutôt que sur les points communs que vous pourriez avoir avec elles, est une manière plus facile et efficace de créer du rapport.

Pensez-y :

  • Les points communs sont difficiles à deviner de prime abord, voire impossible, alors qu’il y a un tas de différences sautent aux yeux !
  • Utiliser vos différences est un excellent moyen de lancer une conversation en questionnant (= en vous montrant curieux et intéressé), en taquinant, en faisant s’investir les filles.

Par exemple, la plus évidente d’entre elles est la différence de sexe.

Bien abordée – d’une manière joviale et bienveillante et non à la manière « féministe », – c’est un sujet qui peut s’avérer à la fois fun, intéressant et intarissable.

C’est assez simple de trouver des idées pour taquiner légèrement les femmes sur leurs petites manies : celles de collectionner les paires de chaussures, d’aller en bande aux toilettes, etc.

Vous pouvez aussi les faire se justifier (= se qualifier) devant vous.

Aussi, c’est facile pour elles de « riposter » gentiment à vos attaques,  en faisant de même avec celles des hommes (qu’ils ne savent pas viser quand ils pissent, qu’ils manquent d’hygiène, etc.)

En outre, comme vous la taquinez en parlant des femmes en général, pas d’elle en particulier, vous prenez moins de risque de dire quelque  qu’elle prenne comme une attaque personnelle et qui la vexe.

C’est aussi une bonne chose que de montrer qu’on connaît les femmes ; leur psychologie, leurs goûts, leurs intérêts.

Ça leur montre que vous êtes un homme expérimenté, qui les comprend.

Si vous avez d’autres différences, comme culturelles (même c’est juste régionales), c’est très intéressant de mettre le sujet sur la table.

Et vous pouvez jouer sur un tas d’autres différences : dans votre profession, vos études, vos goûts divers, etc., etc.

Vous l’aurez compris, il ne s’agit pas trouver des antagonismes et de débattre dessus ! Il s’agit de trouver des différences qui permettent d’ÉCHANGER : d’avoir des questions intéressantes à poser ; faire s’investir plus facilement les filles dans la conversation ; parler de vous de façon intéressante ; rendre la conversation plus fluide.   

Par définition, si vous trouvez un point commun il n’y aura rien de neuf à dire ou à découvrir, pas vraiment de questions intéressantes à poser ou auxquelles répondre ; vous connaissez déjà le sujet !

Mais quand il s’agit d’une différence, vous pouvez « éduquer » l’autre, lui poser des questions, répondre aux siennes, la taquiner un peu dessus, etc., etc. Et ça rend la conversation bien plus fluide !

Et SURTOUT il y a bien plus de différence entre vous que de points communs !

Alors…

N’écoutez plus ce conseil basique de la communauté qui dit qu’il faut « trouver des points communs ! »

Dans une discussion avec une fille, cherchez à parler de vos différences. Faites d’elles un atout pour créer des discussions dynamiques et intéressantes, créer du rapport, et rendre la fille plus compliante à l’escalation !

Apprendre à draguer, ça vous dit ? 

Téléchargez mon Guide Gratuit et découvrez les 20 meilleurs conseils pour apprendre à aborder et séduire dans la rue.

Parler avec filles différences font différenceParler avec des filles : les différences font la différence !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :