Magazine Culture

Critiques Séries : The Walking Dead. Saison 7. Episode 3.

Publié le 07 novembre 2016 par Delromainzika @cabreakingnews

The Walking Dead // Saison 7. Episode 3. The Cell.


Il est vrai que cette année, Negan a vraiment modifié le paysage de la série. Cette semaine, c’est sur le personnage de Daryl que la série se concentre alors qu’il est enfermé dans une prison tenue par Negan afin de le transformer en l’un de ses disciples. Jeffrey Dean Morgan semble réellement s’éclater avec The Walking Dead cette année et cela se voit. Si ses apparitions sont toujours justes et utilisées avec parcimonie dans cet épisode, le but n’est pas de se concentrer sur Negan mais bel et bien sur Daryl. Et l’état dans lequel il est actuellement. Les aventures de Daryl ne sont pas spécialement joyeuse. Il est enfermé dans une cellule à manger des sandwichs fait de nourriture pour chien, à écouter une musique en boucle et à fond, etc. tout cela dans le but qu’il perde complètement le sens des réalités et qu’il devienne l’un des petits toutous de notre nouveau héros. Cet épisode est bien meilleur que le premier épisode de la saison (ce n’était pas difficile) mais un peu moins surprenant que « The Well ». Cet épisode nous permet aussi de comprendre qui est Dwight. On peut même trouver une certaine forme de sympathie au fond de lui et je dois avouer que j’aime beaucoup le résultat. Dwight est un personnage que l’on avait besoin de comprendre avant d’aller plus loin.

Si cet épisode est loin d’être joyeux, la violence se déroule en grande partie hors de l’écran ce qui permet de se concentrer sur les conséquences et les émotions des personnages. Si cet épisode joue sur plusieurs tableaux et nous permet de prendre des nouvelles de Daryl tout en cernant un peu mieux Dwight, mais c’est Negan le plus important. C’est lui qui avec sa batte de baseball entourée de barbelé peut tuer n’importe qui sans avoir de remords. J’aimerais bien que l’on ait des indices sur le passé de Negan. C’est un personnage qui me rend vraiment curieux. Bien entendu que des flashbacks vont surement nous montrer qui était Negan avant qu’il n’y ait cette histoire de zombies. Enfin, c’est tout ce que j’espère car sa vie d’avant peut facilement justifier pourquoi Negan est devenu comme il est actuellement. Le personnage de Daryl est au fond du gouffre mais il n’a pas envie de le montrer autant. Il veut montrer que c’est quelqu’un qui n’a plus rien à perdre et qui peut donc tenir tête à une tête brûlée. « The Cell » est capable de nous raconter combien Negan est quelqu’un qui impose la peur à tout le monde. Alors que l’épisode précédent prônait l’espoir, celui-ci prône le fait que le changement ce n’est pas pour maintenant. The Walking Dead aime torturer l’esprit de ses personnages et cet épisode joue de façon plus subtile sur la chose que l’épisode 1.

J’espère maintenant que l’on va nous raconter d’autres choses encore dans le prochain épisode. Le fait que The Walking Dead continue de découper ses saisons au rythme d’épisodes et de rencontres en ne cherchant pas à donner tous les points de vue d’un coup me plaît. Un épisode sur Carol n’est pas un épisode sur Daryl par exemple et les deux ne peuvent pas se mélanger intelligemment. Mais les parallèles (comme lors du premier épisode entre le passé et le présent) entre Dwight et Daryl quand ce dernier se fait tabasser sont assez importants et nous permettent de comparer deux personnages dont un en transition.

Note : 7/10. En bref, la saison continue de reprendre du poil de la bête.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 17139 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte