Magazine Société

Journée internationale des Toilettes: l'exemple précis de la coopération entre Fontenay et Koungheul

Publié le 19 novembre 2016 par Micheltabanou
2,4milliards de personnes vivent sans installations sanitaires améliorées (OMS)/UNICEF, 2015).
Une personne sur dix n'a d'autre choix que de déféquer en plein air (OMS/UNICEF, 2015).
L'assainissement inadéquat et l'eau insalubre occasionnent des diarrhées qui tuent 315 000 enfants chaque année (WASHwatch, 2016).
La transmission des maladies, causée essentiellement par un assainissement et une hygiène médiocres, représente 17 % des décès attribuables au lieu de travail (Organisation internationale du Travail (OIT), 2003).
Selon les estimations, dans de nombreux pays, les maladies causées par le manque d'assainissement et d'hygiène entraînent une perte de productivité pouvant atteindre 5 % du PIB (Hutton, 2012).
La ville de Fontenay-sous-Bois contribueà son échelle à endiguer ce fléau lorsque nous développons un programme d'assainissement à Koungheul. Je sais pour les avoir entendues des réticences sur ce sujet de coopération avec une sale pointe de populisme qui ne m'étonne pas comme vouloir opposer l'état des toilettes de tel groupe scolaire à notre programme de coopération décentralisée. C'est indécent. Nous entreprenons nos travaux de réfection localement et nous entreprenons également cette action de solidarité.
Nombreux fontenaysiens méconnaissent ce travail réalisé à Koungheul au Senegal. Cette journée internationale est l'occasion de vous ouvrir ce dossier et d'en révéler les chiffres clés qui motivent notre engagement:
Lieu: Koungheul
[Kaffrine / Koungheul] - Sénégal
Dates: 2014 : 36 mois
Partenaires:
AE Seine-Normandie Nanterre
Eau Vive Thiès
SEDIF Paris
Ville de Fontenay-sous-Bois
Budget global: 316.000 €
Contexte:
La commune de Koungheul est située à 343 km de Dakar et à 87 km de Kaffrine, chef-lieu de la région
du même nom. Elle est en même temps chef-lieu du département de même nom depuis Octobre 2006.
Elle s'étend sur une superficie de 750 hectares.
La population avoisine en 2013 les 23 000 habitants, soit environ 2 867 ménages.
Les activités commerciales ont une grande importance au niveau de Koungheul compte tenu de sa
position de carrefour mais également de pôle de développement administratif et économique.L'élevage
est également une source de revenus importante pour les habitants. L'agriculture est également très
développée.
Historique: Un projet PEPAM a démarré en 2013 pour la construction d'un nouveau château d'eau de 300
m3, d'un nouveau forage, des extensions de réseaux dans les quartiers périphériques sur 18 km, et de la
construction de 3 bornes fontaines devront améliorer nettement la desserte en eau dans l'espace
communal.
Les infrastructures hydrauliques sont gérées par la Sénégalaise des Eaux - SDE qui se charge de
l'exploitation. Chaque point d'eau (branchement domiciliaire, branchement des établissements publics,
borne fontaine) dispose d'un compteur volumétrique d'eau. Les agents de la SDE font les relevés des
index des compteurs tous les deux mois. Les usagers paient leur facture d'eau à la SDE sur la base de
d'une facturation mensuelle.
Environ, 64% de la population de Koungheul a accès à l'eau à domicile. 21% s'approvisionne à des
bornes fontaines et 19% à des puits.
L'assainissement constitue une difficulté de taille au niveau de la commune. Un nombre important de
concessions n'ont pas en 2013 de système d'assainissement et les latrines traditionnelles sont les plus représentées, alors qu'elles ne répondent pas aux normes et constituent un danger pour la population.
Les latrines les plus représentées au sein des ménages sont les latrines traditionnelles et les latrines à fosse directe ventilée (VIP). On note également une large présence de latrines TCM (toilettes à chasse manuelle).
Objectifs:
Le présent projet vise à améliorer durablement des conditions d'assainissement de la ville de Koungheul.
Il s'inscrit en complémentarité avec un projet que la commune de Koungheul a obtenu auprès de l'Union
Européenne, dans le cadre d'un appel à projet " Appui aux Autorités locales sénégalaises dans le domaine de
l'environnement ".
En adéquation avec ce projet, les communes de Fontenay-sous-Bois, Koungheul et l'ONG Eau vive ont décidé de s'associer pour mener des actions complémentaires, concernant :
- La structuration du service communal assainissement
- L'alimentation en eau potable des écoles
- La construction de latrines familiales, publiques et scolaires.
- L'étude du devenir des matières de vidange (organisation et structuration du service et traitement des
boues).
Description de l'action:
ASSAINISSEMENT:
- construction de 12 blocs de 4 latrines scolaires
- construction de 2 blocs de 8 latrines publiques
- réalisation de 200 latrines pour les ménages
- étude sur l'organisation et le traitement d'un service de traitement des boues de vidange
EAU POTABLE:
- raccordement de 4 écoles au réseau d'eau potable
- construction de rampes robinets dans 4 écoles
MESURES SOCIALES D'ACCOMPAGNEMENT:
- aide à la mise en place d'un service municipal d'assainissement
- aide au choix d'un délégataire pour la gestion des latrines publiques
- organisation du système de gestion et d'entretien des latrines scolaires
- promotion de l'hygiène et de l'assainissement dans les écoles.
Bénéficiaires: 23.000 bénéficiaires. Je suis particulièrement fier de ce travail entrepris par notre ville et d'y participer comme adjoint au maire en charge des Relations Internationales.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Micheltabanou 5858 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine