Magazine Finances

Vente des vins des hospices de beaune : les prix en forte baisse

Publié le 21 novembre 2016 par Martine Denoune @mdenoune

RECUL DES PRIX POUR LA 156ème VENTE DES HOSPICES DE BEAUNE ORCHESTREE PAR CHRISTIE’S. LA CONJONCTURE INTERNATIONALE A PESE SUR CETTE VENTE DE CHARITE.

Affichage de image016.png en cours...

Ambiance relativement morose à la 156ème  vente des Hospices de Beaune du 20 novembre 2016. Cette année,  470 pièces de vins rouges et les 126 pièces de blancs, soit 21 de plus qu’en 2015 ont été mises à l’encan. Cette adjudication a totalisé 8.184.216 euros, un score comprenant les frais, la Pièce des Présidents et les alcools. Pour rappel, la célèbre vente avait allégrement franchi le cap des 10 millions d’euros, en se chiffrant l’an dernier à 10.156.644 euros, en prix marteau, c’est-à-dire sans les frais à régler par les acheteurs à la maison de vente.

Certes le résultat 2016 s’inscrit en net retrait par rapport à celui de 2015. Mais il se rapproche des 7.334.154 euros (prix marteau) atteint en 2014.

La Pièce des Présidents n’a atteint que 200.000 euros contre 480.000 euros  l’an dernier, au lendemain des attentats de Paris.

VENTE DES VINS DES HOSPICES DE BEAUNE : LES PRIX EN FORTE BAISSE

UNE BAISSE DE 36%

Quant au prix moyen pour une pièce, il atteint 13.833 euros contre 18.880 euros en 2015 et 13.658 euros en 2014. Par rapport à l’an dernier, la baisse ressort donc à 36 %.

Certes le score atteint l’an dernier était exceptionnel. Dès les premières enchères, j’ai bien senti que les cours n’allaient pas s’envoler sur les vins rouges. Tendance similaire sur les vins blancs.

Les raisons de cette morosité trouvent leur origine dans la conjugaison de plusieurs événements : la relative incertitude planant sur les exportations de vins de Bourgogne en Amérique du Nord après l’élection de Trump. C’est le premier marché export pour la région. L’incidence du Brexit sur la Grande- Bretagne, le second marché export pour la Bourgogne. A quoi s’ajoute l’annulation de la tournée en Chine suite à la disparition brutale à Shanghai d’Antoine Jacquet, le directeur des Hospices de Beaune. Résultat:  les acquéreurs étrangers, en particulier asiatiques ont été moins actifs lors de cette vente. Espérons que cette tendance baissière rendra les vins de Bourgogne plus abordables pour les amateurs.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Martine Denoune 1901 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines