Magazine High tech

[TEST] Killing Floor 2 sur PC !

Publié le 21 novembre 2016 par Zaebos @MetatroneFR

Après plusieurs articles sur Killing Floor 2, nous l’avons testé pour vous et dans la catégorie horreur il envoie du lourd !

Après moult réflexions, nous avons testé Killing Floor 2, ce jeu d’action gore qui mêle le FPS et le sanglant. Pour nous, ce jeu mérite vraiment son PEGI 18, car les scènes et les actions sont très clairement effrayantes, ce qui ravira les joueurs qui aiment ces univers post apocalyptiques.

killing-floor-2-8

En premier lieu, Killing Floor 2 est la suite de Killing Floor, ce jeu gore et sanglant sorti le 14 mai 2009, avait beaucoup surpris les joueurs tant par son univers que par ses parties endiablées qui ne laissaient aucun répit au joueur. Par conséquent, l’éditeur et développeur, Tripwire Interactive, a décidé de remettre au goût du jour cette vision post apocalyptique et en a fait un second opus tout aussi sanglant si ce n’est plus sanglant. Killing Floor 2 est apparût sur Steam, en accès anticipé le 21 avril 2015, et a ravit la communauté par ses décors, son gameplay toujours aussi poussé et surtout la richesse des graphismes qui ne laisse pas les joueurs indifférents.

Du Sang partout !

Vous l’aurez compris, Killing Floor 2 n’est pas un jeu conseillé au moins de 18 ans, et on comprend pourquoi. Entre les monstres qui vous éclaboussent de sang, on a même l’impression d’en avoir sur l’écran, ou encore le poison qui vous rends limite aveugle, tout est prévu pour immerger le joueur à fond dans ce jeu. Avec pas moins de 9 classes distinctes ( Fou furieux, Commando, Soutien, et on en passe), jouer en ligne devient un réel plaisir. Toutes les classes sont importantes, mais faut-il encore savoir les jouer et cela n’est pas une mince affaire. Pour chaque classe, vous aurez la possibilité de choisir votre personnage, par exemple pour la classe Fou furieux, vous pourrez opter pour le Révérend Alberts qui ne lésine pas sur les moyens pour tuer du monstre et ainsi choisir son équipement que vous pouvez modifié par exemple lui rajouter un casque ou changer sa tenue. Vos personnages auront besoin d’armes pour tuer ces monstres sans pitié, ne lésiner pas sur les moyens et faites de votre héros un atout pour votre équipe. Les Armes s’achètent à chaque fin de vague auprès de la marchande, vous pouvez choisir votre arme favorite ou bien suivre l’évolution de votre classe en prenant les armes recommander, il y en a tellement que toute les énumérés prendraient un temps fou et remplirait le test, mais sachez que vous trouverez votre bonheur si vous avez des tendances sadiques le Katana ou la sulfateuse vous ira comme un gant ! Qui dis différentes classes pour les héros, dit forcément différentes classes pour les Zeds, ces sales bêtes qui viennent, juste pour vous bouffer ! Il en existe 11 sortes de Zeds, et croyez nous aucun ne sera votre ami , ils ne voudront qu’une chose : Vous tuer ! En passant par les Zeds Cyst, les plus simples et les moins dangereux mélanger à des Zeds Bloat, gros comme un ballon, mais remplit de poison ou encore les plus dangereux, les Zeds Fleshpound qui vous fonce dessus avec à leur bras des armes à pointes, soyez prévoyant et équiper vous bien, sinon vous trouverez la mort !

killing-floor-2-12

Mode de jeu sympathique !

Comme tout jeu de survie, Killing Floor 2 n’échappe pas à la règle, les modes de jeux ce veulent compliqué peut importe la difficulté ! Pour tout ce qui est du jeu en ligne, le matchmaking se veut diversifié et inclut le mode Survie, vous êtes des Mercenaires avec d’autres joueurs et vous devez éliminer la menace Zed ou bien le mode VS Survie, où la vous pouvez choisir, soi être un mercenaire et tuer les Zed ou bien être un Zed et vous remplir la pense en tuant tout le monde, dans ce mode de jeu, vous serez accompagner de joueurs, mais aussi de l’IA qui pourra ou ne pourra pas être un allié de taille ! Mais pour le jeu en ligne, ça ne s’arrête pas à ça, vous pouvez aussi choisir un serveur et rejoindre d’autres joueurs sur des maps prédéfinies pour une expérience qui vous pousse encore plus à vous surpasser ou alors pour vous échauffez avant la grande Baston ! Et si vous n’avez pas envie de jouer en ligne, le mode solo hors ligne est fait pour vous, mais faites bien attention, vous êtes seul contre le reste du monde, et, peu importe la difficulté que vous choisirez, ce sera compliqué de survivre seul ! Mais les développeurs ont pensé au débutant, ce qui ne connaisse pas forcément ce genre de FPS sanguinolent et vous offre la possibilité d’apprendre les mécaniques du jeu dans un mode entraînement de base, qui vous explique et vous apprend à jouer convenablement avant toute partie en ligne !

killing-floor-2-13

Des cartes variées pour une expérience optimale !

Là encore, les développeurs de chez Tripwire Interactive se sont surpassés, il n’y a pas une ou deux cartes, mais bel et bien 12 cartes différentes, qui ne se ressemble aucunement pour vous plonger dans ce monde effrayant. De la forêt-noire en passant jusqu’au labo biotics sans oublier notre belle ville de Paris en flamme ou encore la prison pour finir dans le royaume infernal tout y passe pour vous rendre la vie dure ! Dans chaque recoin, vous y trouverez des Zeds qui ne voudront qu’une seule chose : votre tête !

carte-killing-floor-2-4
carte-killing-floor-2-2
carte-killing-floor-2-1
carte-killing-floor-2-3

En conclusion, nous vous conseillons Killing Floor 2, tant par sa durée de vie qui pour nous est extrêmement longue avec des modes de jeux variés qui satisferont les joueurs les plus exigeants, mais aussi pour les joueurs aimant les jeux horrifiques et sanglants. Les graphismes sont d’une telle qualité que l’on a l’impression d’être nous même dans le jeu. Par contre, si vous ne supportez que très peu la vue du sang, sachant qu’y en a de partout, au sol, au mur et même par moment sur votre écran, Killing Floor 2 n’est pas fait pour vous.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Zaebos 7606 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte