Magazine Santé

COGNITION: Avoir son dernier bébé après 35 ans permet de garder l'esprit plus alerte – Journal of the American Geriatrics Society

Publié le 22 novembre 2016 par Santelog @santelog

COGNITION: Avoir son dernier bébé après 35 ans permet de garder l'esprit plus alerte – Journal of the American Geriatrics SocietyUne meilleure capacité intellectuelle après la ménopause, c’est un bénéfice collatéral pour les femmes qui ont eu leur dernier bébé après 35 ans, mais aussi ont utilisé des contraceptifs hormonaux pendant plus de 10 ans ou ont commencé leur cycle menstruel avant 13 ans. Cette toute première étude à montrer l’association entre l’âge à la dernière grossesse et la performance cognitive, suggère, dans le Journal of the American Geriatrics Society, un effet très positif des œstrogènes.

Une récente étude de l’Ohio State University avait rappelé qu’à chaque âge de la femme correspond une étape  » normale  » de la vie, car, dans la vie d’une femme, les principaux événements liés à la reproduction sont associés à des changements physiologiques et hormonaux importants, des facteurs qui influent sur la santé à long terme. Cette nouvelle étude de l’Université de Californie du Sud décrypte, pour la première fois, les implications de ces variations hormonales sur la santé cognitive.

Les 830 participantes, âgées de 60 ans en moyenne, ont passé des tests de mémoire verbale, d’attention, de concentration et de perception visuelle. Les données ont été ajustées pour l’âge, l’ethnie, le revenu et l’éducation. L’analyse montre que :

·   les femmes ayant eu leur dernière grossesse après 35 ans ont une meilleure mémoire verbale,

·   une première grossesse à l’âge de 24 ans ou plus est également associée à une meilleure fonction exécutive (attention, mémoire de travail, raisonnement et résolution de problèmes),

·   une vie reproductive plus longue est bénéfique également à la fonction exécutive,

·   une puberté précoce, associée également à des niveaux plus élevés et plus précoces d’hormones sexuelles féminines est également associée à une meilleure performance cognitive après la ménopause. Les auteurs suggèrent que chez ces femmes, certaines structures cérébrales pourraient être mieux développées.

·   L’utilisation de la pilule ou d’autres contraceptifs hormonaux pendant au moins 10 ans s’avère également bénéfique pour la mémoire verbale et la capacité de pensée critique.

·   Et même en cas de grossesse tardive  » inachevée « , ce même effet bénéfique cognitif est retrouvé.

Un effet hormonal bénéfique plus tard dans la vie : Durant les différentes étapes de  » reproduction « , les hormones principales en jeu sont l’œstrogène et la progestérone. Des études sur l’animal ont déjà documenté l’impact bénéfique de l’œstrogène sur la chimie, la fonction et la structure du cerveau et celui de la progestérone est liée à la croissance et au développement du tissu cérébral. Les chercheurs suggèrent ainsi à nouveau l’effet hormonal, rappelant également de précédentes études montrant que de nombreuses femmes éprouvent des facultés intellectuelles affaiblies et une diminution de la mémoire au cours de la période post-ménopausique. Ainsi, une libération tardive d’œstrogène et de progestérone, un peu plus tard dans la vie semble être bénéfique.

Les auteurs  » ne s’attendaient pas  » à un tel effet positif des œstrogènes, en regard des nombreux changements corporels et des stress pendant la grossesse qui peuvent également avoir un impact, cette fi négatif, sur les fonctions cognitives et émotionnelles des femmes.

Source: Journal of the American Geriatrics Society 7 November 2016 DOI: 10.1111/jgs.14658 Effect of Reproductive History and Exogenous Hormone Use on Cognitive Function in Mid- and Late Life

COGNITION: Avoir son dernier bébé après 35 ans permet de garder l'esprit plus alerte – Journal of the American Geriatrics Society
Lire aussi:SANTÉ de la FEMME: L’âge du premier enfant influe sur la santé à 40 ans


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine