Magazine Santé

GRIPPE AVIAIRE H5N8: Le risque pour l'Homme reste très faible en Europe – ECDC

Publié le 22 novembre 2016 par Santelog @santelog

GRIPPE AVIAIRE H5N8: Le risque pour l'Homme reste très faible en Europe – ECDCLe risque de grippe A/H5N8 reste très faible pour l’Homme, en Europe, conclut ce nouveau rapport des European Disease Control and Prevention (ECDC). Si 8 pays européens ont signalé des virus hautement pathogènes de grippe aviaire A/H5N8 chez des oiseaux sauvages ou en exploitations avicoles, si -y compris en France, les principales mesures de biosécurité ont été renforcées- le virus, qui circule continuellement en Asie depuis 2010, semble, après nouveau séquençage complet de son génome sans aucun risque pour les humains. Aucune infection humaine n’a d’ailleurs été rapportée ces dernières semaines dans le monde. L’ECDC conclut donc à un risque de transmission très faible.

Les virus A (H5N8) se retrouvent dans la même classe d’hémagglutinine (HA) que les virus A (H5N1) d’Asie et A (H5N6) responsables d’épidémies en Chine et suggérant donc un risque de transmission des oiseaux aux humains. Les personnes en contact direct avec des oiseaux ou les volailles pourraient théoriquement être particulièrement exposées à un risque d’infection. C’est d’ailleurs la raison des mesures de lutte contre la grippe aviaire dans les pays et les exploitations touchées.

Le contexte pourrait inquiéter, alors qu’on constate une augmentation de la mortalité chez les oiseaux sauvages en Europe. Fin octobre 2016, était signalée, en Hongrie, la détection d’un cas d’infection à A/H5N8 chez un cygne sauvage et depuis, 7 pays européens ont fait état de nouvelles notifications de cas chez des oiseaux sauvages et des volailles (Autriche, Allemagne, Croatie, Danemark, Pologne, Suisse et Pays-Bas). Cependant, l’abattage des volailles affectées dans les pays européens est bien en cours ou achevé et les zones de protection et de surveillance sont bien établies.

Dans d’autres régions du monde, des cas sont également déclarés (Inde, Israël, Corée du Sud, Taiwan et Russie).

Bref, l’Agence de surveillance rassure avec ces mesures de détection et de prévention contre l’exposition et la propagation ultérieure du virus chez les volailles en Europe. Des mesures qui doivent aussi rassurer sur le risque humain.

Source: ECDC Nov, 2016 Outbreaks of highly pathogenic avian influenza A(H5N8) in Europe, updated rapid risk assessment

GRIPPE AVIAIRE H5N8: Le risque pour l'Homme reste très faible en Europe – ECDC
Plus de 300 étudesautour de la Grippe, de la Grippe aviaire


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine