Magazine High tech

Première prise en main du Wiko ufeel

Publié le 22 novembre 2016 par Taytay92i @taytay92i

Unboxing du Wiko ufeel

Grâce à nos amis de Sosh, j’ai entre les mains le Wiko ufeel dans le cadre de l’opération #TesteurSosh. Ce smartphone de milieu de gamme sorti en juillet 2016 ne se distingue pas par l’originalité de son design. En revanche, il se démarque par une présentation et des finitions qualitatives et soignées. Annoncé en février au MWC de Barcelone, le Wiko ufeel a un peu tardé à pointer le bout de son nez en France. Cela ne va pas être facile pour ce mobile face à une concurrence acharnée sur ce segment tarifaire.

Sur le segment des smartphones à moins de 200 euros, il se retrouve face à l’excellent Honor 5C, l’Asus Zenfone 3 Max, l’Alcatel Shine Lite ou le Meizu M3 Note. Mais il est l’un des premiers à se doter d’un lecteur d’empreintes digitales. Pas mal pour un smartphone à moins de 200 euros. A prix équivalent aujourd’hui, on lui préfèrera sans doute le Honor 5X doté lui aussi d’un lecteur d’empreintes.

Wiko ufeel

Présenté dans un coffret aux couleurs vives et au design jeune et urbain, ce smartphone se destine avant tout à un public plutôt jeune. Le Wiko ufeel est livré avec son chargeur, des écouteurs, plusieurs adaptateurs micro-SIM, diverses notices et garanties. Le packaging est soigné et visuellement agréable. Au niveau de la prise en main, celui-ci tient plutôt bien en main et je dois ajouter que la face arrière est particulièrement agréable au toucher « peau de pêche » du revêtement employé.

Wiko ufeel

Le Wiko ufeel, ça donne quoi ?

A défaut d’un design original, son interface est un bon compromis entre Wiko UI et Android Mashmallow. En effet, se mêlent ici les icônes rondes propre à Wiko à l’interface classique de Marshmallow. Certaines applications pré-installées par Wiko se retrouvent en doublon avec les applications Android. Ce n’est pas un foudre de guerre, mais il se montre assez réactif. Tout comme son capteur d’empreintes digitales qui est également très réactif.

Par contre, on regrettera l’absence d’un écran Full HD (1080p). Il faudra ici se contenter d’un écran HD (720p) qui sans être mauvais n’a rien d’exceptionnel. C’est fréquent dans cette gamme de prix, mais un peu dommage. Si cela est rédhibitoire pour vous, il faudra ajouter 50 euros pour lui préférer son grand frère, le Wiko ufeel Prime qui, lui, propose un écran Full HD. Cependant l’écran offre un bonne luminosité et n’est pas non plus honteux. La colorimétrie est plutôt bonne.

Wiko ufeel

A chaque doigt son appli !

C’est une des promesses et des innovations apportées par Wiko avec sa technologie baptisée FingerPrint. En enregistrant préalablement jusqu’à 5 de vos empreintes digitales, vous pouvez ensuite décider d’associer à chacune une application qui se lancera au déverrouillage du Wiko ufeel. Pour avoir testé cette innovation sur le Wiki ufeel, ça marche vraiment bien. On aimerait bien voir la même chose sur iPhone et pourquoi pas sur iPad pour lancer des sessions personnalisées selon l’empreinte de l’utilisateur. C’est en tout cas plutôt intéressant et pratique. Je reviendrai plus longuement sur ces innovations dans un prochain article et je vous parlerai également de l’appareil photo.

Wiko ufeel

N’hésitez pas à me poser vos questions et à réagir à cet article. Les commentaires sont là pour ça !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Taytay92i 20423 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte